En ce moment
 
 

"J'ai changé d'avis sur le vaccin": Melissa avait refusé une dose en février, elle se fera vacciner samedi (vidéo)

 
 

En Wallonie et à Bruxelles, le personnel des maisons de repos est peu vacciné. Seuls 58% du personnel wallon et 47% du personnel bruxellois ont accepté l’injection. Mais les choses sont en train de changer. Certains indécis ont décidé de passer le pas. C’est le cas de l’invitée de "C’est pas tous les jours dimanche" ; elle nous expliquera pourquoi.

Le personnel des maisons de repos est peu vacciné en Wallonie et à Bruxelles. Seuls 58% du personnel wallon, 47% du personnel bruxellois ont accepté de recevoir le vaccin en priorité. C’est nettement moins que les 86% en Flandre. Mais les choses changent.

Melissa a 33 ans et habite dans le Hainaut et travaille comme responsable des techniciennes de surface dans une maison de repos. Dans un premier temps, elle a refusé le vaccin, mais depuis, elle a changé d’avis.

"Durant le week-end de Pâques, nous avons eu trois cas positifs dans les résidents. C’était un hasard. On l’a découvert par un test positif sur un résident. On a dû tester tout le personnel, tous les résidents : on a découvert trois positifs. Mais les trois n’avaient aucun symptôme. J’en ai parlé avec ma directrice et, selon les résultats du labo, ils étaient vraiment à la limite du positif. Et à ce moment-là, je me suis dit : ‘Oui le vaccin a quand même une efficacité.’"

Depuis lors, Melissa a changé d’avis et se fera vacciner samedi prochain. Elle n’est pas la seule : "J’ai une technicienne qui a changé d’avis également et qui souhaite se faire vacciner."




 

Vos commentaires