En ce moment
 

"On n'a jamais eu autant de jeunes alcooliques, c'est une tragédie et personne n'en parle"

Selon la dernière étude de l'Organisation de Coopération et de Développement Économiques sur la santé des consommateurs, les Belges seraient les champions de la consommation de boissons alcoolisées. Comment en est-on arrivé là ? Est-on en train de se suicider à petit feu ? Pour Eric Boschman, sommelier invité sur le plateau de "C'est pas tous les jours dimanche", il faut éduquer les jeunes.

Pour ne pas altérer sa santé, il faut boire maximum 10 verres de boissons alcoolisées par semaine, cela signifie moins de deux verres par jour. À partir du 11ème verre d'alcool par semaine, un verre réduit l'espérance de vie de 15 minutes. Le magazine scientifique “The Lancet” annonce que consommer plus de 10 verres d’alcool par semaine raccourcirait l’espérance de vie de 6 mois.

Mais pour Bernard Dor, médecin généraliste et expert en alcoologie auprès de la Société scientifique de médecine générale, un verre est déjà mauvais pour la santé. "Ce sont des seuils au-delà desquels on prend des risques pour sa santé. Il faut savoir que l'alcool est un cancérigène", a expliqué l'expert. "Ma position n'est pas de vouloir dire qu'il ne faut plus boire du tout, c'est de, en tant que médecin, d'essayer de mettre des balises", a précisé Bernard Dor.

Jacques Brotchi, médecin, partage cet avis. L'homme qui est également député bruxellois, député à la Fédération Wallonie-Bruxelles et Sénateur n'est pas pour l'abstinence, mais comme pour tout "c'est l'excès qui nuit".


"C'est une tragédie"

L'alcool est la principale cause de mortalité entre les 15 et 24 ans en Europe. Pour Eric Boschman, sommelier, il faut éduquer. "Je pense qu'on n'a jamais été autant dans des notions de réduction de consommation et on n'a jamais eu autant de jeunes alcooliques, c'est une tragédie et personne n'en parle. C'est un vrai problème", a révélé le chroniqueur.

"Nos enfants passent des softs aux prémix et puis ils lâchent les softs pour rester dans l'alcool pur. On a des gens qui avant de sortir se torchent complètement. C'est désastreux. Et c'est de notre faute, nous n'avons pas éduqué nos enfants", a ajouté Eric Boschman.

Vos commentaires