En ce moment
 
 

"Ridicule" la règle du contact rapproché? Tamara ne comprend pas pourquoi elle peut voir 10 personnes à l'extérieur et une seule à l'intérieur

 
 

Lors du comité de concertation de ce vendredi 6 mars, une annonce a été faite concernant la bulle sociale en extérieur. À partir de ce lundi 8 mars, le nombre de contacts à l'extérieur passe de 4 à 10 personnes, toujours avec le port du masque. Le nombre de contacts rapprochés reste quant à lui limité à une personne. Dans C'est pas tous les jours dimanche, une jeune étudiante de 21 ans a confié ne pas comprendre cette mesure.

Tamara a 21 ans et étudie pour devenir infirmière. Habitante de Liège, elle était au Parc de la Boverie cette semaine. Interviewée par l'un de nos journalistes, elle avait confié habiter toute seule dans un appartement et avoir "envie de me flinguer". Lorsqu'elle a appris que le nombre de contacts rapprochés ne changeait pas et restait limité à une personne, alors que la bulle extérieure passe à 10, elle était surprise. "Je trouve ça un peu ridicule parce qu'on voit quand même des gens à l'extérieur, a-t-elle expliqué dans C'est pas tous les jours dimanche. Je pense que tout le monde le fait, ce ne sont pas que les jeunes. Même les adultes font des soirées chez eux avec plus d'une personne, parce que les gens en ont marre. Quand on est, comme moi, toute seule, c'est compliqué. On avait entendu que les personnes isolées pouvaient avoir deux personnes à la maison, mais personnellement, je trouve ça un peu ridicule quand on voit que dehors, on peut autoriser 10 personnes. Je ne comprends pas pourquoi à l'intérieur, on ne pourrait pas."

"C'est une règle qui sauve des vies"

Pourquoi limiter les contacts rapprochés à une personne ? Erika Vlieghe, cheffe de service des maladies infectieuses de l'hôpital universitaire d'Anvers, a répondu sur le plateau de C'est pas tous les jours dimanche. "C'est un peu comme des limites de vitesse au centre d'un village. Je sais bien qu'il y a beaucoup de gens qui roulent avec une vitesse beaucoup plus grande, mais cela peut quand même sauver des vies. C'est exactement la même chose avec les gens à l'intérieur. On sait qu'il y a une différence énorme entre le risque de transmission du virus à l'intérieur et à l'extérieur."

Christophe Deborsu explique alors que le risque de transmission à l'intérieur est 10 à 20 fois plus important qu'à l'extérieur. Erika Vlieghe confirme. "Oui. C'est énorme. On est tous des humains sociaux, les uns plus que les autres. On fait des sacrifices, mais est-ce qu'on veut vraiment courir le risque maintenant, avec le finish en vue, d'une troisième vague ? Essayons de garder la balance et d'éviter tout ce qui n'est absolument pas prudent."

"Il y a beaucoup de gens qui disent que les règles sont absurdes parce que personne ne les respecte, ajoute-t-elle. Mais ce n'est pas la même chose. Il faut d'abord mettre les règles et expliquer pourquoi elles sont importantes." Respecter cette règle permettrait donc de sortir au plus vite de cette période de crise sanitaire. "C'est une règle qui sauve des vies, c'est très important."




 

Vos commentaires