En ce moment
 
 

Alcoolisme: ce père de famille a sombré à cause du confinement

 
CORONAVIRUS
 

Le moral des Belges a été fortement impacté par le confinement et les restrictions, toujours en vigueur, dans notre pays. Déprimés et sans perspectives, certains ont sombré dans l'alcoolisme. Marié et père de deux adolescents, un homme a accepté de se confier dans l'émission "C'est pas tous les jours dimanche".

La crise sanitaire a été une source d'angoisse pour cet homme. Au début, il a commencé par ingurgiter des boissons à base de citron pressé, d'ail et de gingembre. Avec cela, il espérait booster son immunité. Puis la crise s'est éternisée et les restrictions avec. Aujourd'hui, l'alcool est la seule issue qu'il a trouvé pour oublier son mal-être.

"Il n'y a plus d'activité. On vit sans une sorte de bulle. C'est boulot-maison. Il n'y a rien d'autre. Quand on est à la maison, que fait-on? Ça a commencé du jour au lendemain. Ça a commencé par une bière, deux bières, trois bières. Et aujourd'hui, je peux aller jusque 10 bières par soir", nous confie-t-il.

J'essaie d'arrêter mais je n'y arrive pas

Cette hygiène de vie impacte désormais sa santé. "Ce n'est pas facile, j'ai pris 5kg. Je me sens de plus en plus fatigué dans la semaine. Je fais l'effort de ne pas boire de manière régulière la semaine mais je bois toujours de manière sporadique. J'essaie d'arrêter mais je n'y arrive pas", souffle-t-il. 

Privés de contacts sociaux et de sorties, il ne voit pas de perspectives. "D'habitude, je bouge beaucoup. Que ce soit en famille ou entre amis. Toutes ces restrictions ne m'aident pas. Je suis dans une prison", explique-t-il.

Pour rappel, un numéro existe pour les personnes qui ont besoin de quelqu’un à qui parler. Elles peuvent contacter le 107 ou Télé-accueil via www.tele-accueil.be.

 




 

Vos commentaires