En ce moment
 
 

Bruxelles-Ville: le PS fait "sa promotion" dans les écoles dénonce le MR, l'échevine de l'Enseignement se défend

ELECTIONS 2019

Faouzia Hariche, échevine de l'Instruction publique à Bruxelles, ferait le tour des écoles pour faire la promotion de son parti, le PS. Pour l’opposition, David Weytsman, en tête, la façon de faire de l’échevine de l’Instruction publique serait digne de la Corée du Nord.

"Je ne m’attaque pas directement à Faouzia Hariche mais au PS, qui pense que tout est permis", a déclaré David Weytsman, le député bruxellois et Chef de groupe MR à la Ville de Bruxelles, dans l'émission "C'est pas tous les jours dimanche". "Il y a eu une succession d’erreurs ces dernières années. Comme l’affaire des plumiers rouges distribués à des enfants avant les élections communales. Il y a aussi des tensions depuis des mois entre l’échevine et l’ensemble des enseignants. Le collège avait annoncé des réunions qui n’ont pas eu lieu. Et finalement, il y a une tournée politique qui consiste à inviter tous les professeurs à être présents lors des présentations politiques, durant les heures d’école. Je trouve que ce ne sont pas des pratiques dignes de notre enseignement."


"Ce qui est excessif est insignifiant"

Pourquoi Faouzia Hariche fait-elle le tour des écoles de Bruxelles? Elle a répondu à la question et a réagi aux attaques du MR.

"Ce qui est excessif est insignifiant. Il y a quatre mois, nous travaillions encore ensemble dans la même majorité avec David Weytsman. Et il y a toujours eu un dialogue et une écoute respective", explique-t-elle. "Aujourd’hui, il y a une musculation en vue des élections, en vue d’exister. Ce que je peux comprendre. Comparer ma manière de travailler à celle de la Corée du Nord, il ne faut pas exagérer. Si ça devait être le cas, le MR serait un peu collabo puisque nous avons travaillé ensemble pendant six ans."


"J’ai fait exactement la même chose qu’il y a 6 ans"

Est-ce vraiment de la propagande pour le Parti socialiste ? La neutralité des écoles est-elle remise en question ? "J’ai effectivement décidé de faire le tour des établissements scolaires, non pas pour présenter le programme du PS. Il ne faut infantiliser les enseignants. J’ai fait exactement la même chose qu’il y a 6 ans, à savoir faire le tour des établissements scolaires pour présenter la note de législature", se défend Faouzia Hariche. "Je ne suis pas candidate donc je ne suis pas suspecte du tout. La note est pluraliste. Il me semblait indispensable de la présenter."

David Weytsman n'en démord pas et insiste pour dire qu'il s'agit d'une réelle polémique. "J’ai une invitation dans laquelle, on indique clairement que Madame Hariche et le bourgmestre (NDLR: Philippe Close (PS) seront présents pour présenter le programme, que c’est obligatoire et que ça sera durant les heures de cours. Je crois qu’il y a une polémique et une succession d’erreurs ces dernières semaines. Il y a une rupture de confiance avec les enseignants et les syndicats", a-t-il conclu.

Vos commentaires