Carrefour, un faux commerce de proximité? "Juste un meuble avec un peu de bio et de local, il ne faut pas se leurrer!"

Cette semaine dans l'émission "c'est pas tous les jours dimanche, Christophe Deborsu, ses chroniqueurs et ses invités, reviennent sur la restructuration en cour chez Carrefour.

Pascal Fauville est aujourd’hui un fromager reconnu dans la région de Huy-Waremme. De 1999 à 2008, il a travaillé chez Carrefour, montant dans la hiérarchie, de chef de rayon à Auderghem à responsable de service national. En désaccord avec la stratégie du groupe, il a quitté Carrefour pour se consacrer à sa passion à son propre compte. Et il ne regrette rien.

 
"Un vieux frigo rouillé avec la prise apparente"

"Quelle est la crédibilité de Carrefour sur l’e-commerce, mais aussi sur le bio ?" demande Alain Raviart, client du Carrefour de Waterloo.  "Vous avez déjà vu leur rayon bio ? C’est un vieux frigo rouillé avec la prise apparente. Vous voyez ces produits, vous vous dites ‘mais qu’est ce que c’est que ca !’ "


"Le consommateur a sa responsabilité"

Pascal Fauville, ancien employé de Carrefour, est d’accord. "C’est pas parce qu’on met un meuble avec un petit peu de bio et un petit peu d’"artisans de la région" qu’on est un commerce de proximité. C’est une image, le consommateur a sa responsabilité. Il ne faut pas se leurrer, il y a l’image que Carrefour veut donner et la réalité."

Vos commentaires