En ce moment
 
 

Ce directeur explique pourquoi il a supprimé le cadeau de fête des mères dans son école: "Des enfants pleurent, ils sont en souffrance" (vidéo)

L’école Singelijn, à Woluwe-Saint-Lambert, a renoncé à faire confectionner aux jeunes élèves un cadeau pour la fête des mères « pour mieux rencontrer la diversité ».

La décision de la direction d'une “école active” de supprimer le cadeau de fête des mères a en quelques heures déchaînées les passions, bien au-delà de ses murs. Ce midi dans l'émission C'est pas tous les jours dimanche, nos chroniqueurs débattaient sur cette réflexion qui n’est pas neuve. D’après la direction, elle répond aux difficultés de certains enfants lors de cette période : enfants dont l’un des parents est décédé, avec lequel il n’a plus de contacts, parents de même sexe, familles monoparentales, ...


La souffrance de certains enfants

"On parle des enfants qui ont perdu leur papa et/ou leur maman mais je pense qu’on est dans une autre société", explique Dominique Paquot, directeur de l’école Singelijn de Woluwe-Saint-Lambert. "On a des familles parentales, des couples homosexuels, je peux vous promettre qu’il faut être pédagogue, vivre dans les classes, voir la souffrance, parfois, de certains enfants. Cela dure parfois une semaine, parfois dix ans ."


"Donner un cadeau à son parrain ou sa marraine, ce n'est pas pareil"

"On a des enfants qui pleurent en classe. On a beau leur dire "tu vas faire ça pour ton parrain ou ta marraine, ton grand-père, ils sont en souffrance face au travail et face aux amis qui vont aller donner ce cadeau à maman alors que eux vont le donner à un parrain, une marraine, mais c’est pas la même chose."

Le directeur explique que cette réflexion n'est pas venue de nulle-part. "C’est une décision d’équipe qui mûrit depuis trois ans. On a observé des enfants qui ont un papa, qui ont une maman, et qui ne sont pas spécialement heureux, dans notre type d’école, de se dire "on s’arrête, on fait un cadeau", car on les oblige et qu’on est dans une école qui fait des activités artistiques qui ont du sens."

Vos commentaires