En ce moment
 
 

A cause du coronavirus, Marie n'a pas pu continuer sa revalidation après son terrible accident de voiture (vidéo)

 
CORONAVIRUS

Le coronavirus en Belgique a mis plusieurs secteurs d'activités à l'arrêt. C'est le cas notamment des kinésithérapeutes. Dans ce cas, de nombreux patients, en pleine revalidation après un accident avant l'épidémie, n'ont pu continuer leurs soins. C'est le cas de Marie "Corine" Bastide qui a eu un accident de voiture en juillet dernier.

Marie Bastide est l'une des victimes collatérales du coronavirus en Belgique. En juillet dernier, elle était restée coincée six jours dans sa voiture, après une sortie de route à Saint-Georges. Sans eau ni nourriture, et alors que les températures ont grimpé à 40°C, celle qui se fait appeler Corine par son entourage avait survécu.

S'en sont suivis des séances de revalidation. Mais depuis que les hôpitaux mettent la priorité au "tout au Covid-19", sa rééducation a été stoppée net. Passer de 6h de kiné/personne à 0 n'est pas sans conséquence: de nombreuses douleurs et le sentiment que tous ses efforts tombent à l'eau. "C'est vrai que quand on a fait un travail depuis le début (bras, jambe), je me rends compte qu'avec le confinement, je vais pouvoir recommencer à 0. Je sens vraiment la différence. Cela fait très mal. Mais il n'y a pas que moi, je ne suis pas un cas isolé. Il y a beaucoup de personnes qui souffrent terriblement. On ne pense pas toujours aux personnes qui sont dans mon cas et aux autres", a-t-elle expliqué lors de l'émission C'est pas tous les jours dimanche (RTL-TVI).

Petite éclaircie pour Marie: les kinés vont bientôt pouvoir reprendre le chemin du travail.

> Coronavirus: les dernières infos

> Coronavirus en Belgique: toutes les infos

 

 

Vos commentaires