En ce moment
 
 

Coronavirus - Masques non conformes, livraisons retardées: "Des amendes sont mises en place" (vidéo)

 
CORONAVIRUS

Sur le plateau de "C’est pas tous les jours dimanche", Philippe Goffin, ministre des Affaires étrangères et de la Défense a expliqué le système d’amende pour les masques qui ne sont pas livrés à temps, ou de non-paiement s’ils ne sont pas conformes. Dans le meilleur des cas, les masques seront distribués à partir du 9 juin.

Au moins deux millions de masques de protection en tissu commandés par le ministère de la Défense doivent arriver ce week-end pour l’ensemble des citoyens. Pour rappel, deux sociétés, une belge et une luxembourgeoise, ont été retenues pour fournir ces masques. Tweeds & Cottons (Gand) a déjà livré un million de masques samedi passé. Le reste de la commande, soit deux millions de masques, arrivera ce week-end, a déclaré le ministre de la Défense Philippe Goffin. La deuxième société, Avrox, était censée livrer 15 000 000 de masques pour ce dimanche. Finalement, seule une partie de la commande sera honorée en temps et en heure.

La société luxembourgeoise devra-t-elle payer des amendes pour ce retard?

"La première chose, explique Philippe Goffin, ministre de la Défense, pas de masque, pas de paiement. Des masques non conformes, pas de paiement. Des masques qui n’arrivent pas au bon moment, amende de retard. On a mis toute une série de clés pour permettre que ce marché se déroule dans les meilleures conditions possibles pour les finances publiques d’une part, mais aussi pour les habitants."

Quand aurons-nous reçu tous les masques ?

Une livraison de masques de la société luxembourgeoise est prévue aujourd’hui, selon Philippe Goffin. Elle devra ensuite être testée. "Aujourd’hui, c’est une livraison de 1.500.000 masques. Ils arrivent à Bruxelles, ils seront stockés à Peutie. Ensuite, ils seront mis dans le cadre de la distribution générale. La volonté qui est la nôtre est de distribuer simultanément sur l’ensemble du territoire. Si le réseau avec les pharmacies fonctionne, on serait dans un schéma de distribution à partir du 9 juin."

Cette livraison a donc du retard, le coût sera donc moindre pour l’Etat fédéral.

Une entreprise qui pose question

Interrogé sur les récents articles de presse sur le profil étonnant du jeune homme d'affaires jordanien Hamzeh Talhouni, l'un des dirigeants de la SA Avrox, le ministre a défendu sa position, rappelant que le marché public a été passé dans les règles. "Je suis ni l'avocat ni le procureur de la société Avrox. Je suis là pour parler du marché Défense. On applique évidemment les règles encadrant les marchés publics, entre autres d'avoir une société sans casier judiciaire, avec des administrateurs sans casier judiciaire..."

Après Le Soir, qui avait décortiqué à la mi-mai le surprenant parcours des dirigeants d'Avrox, c'est Het Laatste Nieuws qui avait jeté un pavé dans la mare samedi. Le journal flamand pointait que Talhouni est actionnaire de la banque jordanienne Cairo Amman, accusée par Israël de financer le terrorisme en hébergeant les comptes d'ex-détenus palestiniens condamnés pour des attaques. "J'ai posé des questions pour en savoir plus", indique Philippe Goffin, qui appelle cependant à être prudent avec les informations parfois partielles qui circulent. "Cette banque est tout à fait respectable en Jordanie", ajoute-t-il encore, précisant par exemple qu'elle fait partie du réseau Paypal.

 

 

Vos commentaires