En ce moment
 

De Wever critique le gouvernement: "Au fédéral, 75% du budget est entre les mains des Flamands"

Le déficit sera de 0,7% pour la fin 2018. L’équilibre financier tant attendu, ce n’est donc pas encore pour cette année. Deux milliards d’euros manquent toujours dans les caisses. Les partis flamands semblent s’impatienter, et ne se privent pas pour critiquer le partenaire francophone MR. Le gouvernement fédéral a-t-il encore du “dash”, de la gnaque, en matière budgétaire ? Le président de la N-VA ne le pense pas. Bart De Wever l’a dit à la télévision flamande il y a quelques jours. Il s’en prend donc à un gouvernement dont son parti, la N-VA, est l’une des principales composantes: "Nous devions mettre le budget en équilibre et faire baisser la dette de l’Etat, nous l’avons pas fait."
Marco Van Hees, député fédéral – PTB, a jugé ces propos déplacés: "Il y a eu 18 milliard d’effort budgétaire, c’est très dur pour la population. Bart De Wever ne manque pas de toupet. Le principal responsable de tous les couacs budgétaires depuis le début législature, c’est un ministre N-VA, Joahn Van Overveldt, ministre des Finances. Les estimations étaient toujours à côté de la plaque. Sa taxe caïman qui devait rapporter 500 millions d’euros n’en a apporté que 5 finalement, soit 100 fois moins."

Alain Raviart, chroniqueurs pour l’émission "C’est pas tous les jours dimanche", pointe du doigt l'incohérence des propos de Bart De Wever: "Le problème est que Bart De Wever casse à chaque fois la dynamique qu’on veut nous raconter. Il y a deux ans jour pour jour, il disait exactement la même chose. Je rappelle juste qu’au gouvernement fédérale, 75% du budget est entre les mains des flamands."

Vos commentaires