En ce moment
 

Djemilla Gontaruk, championne de boxe anglaise, révèle pourquoi elle n'a jamais bu un verre d'alcool: "Il a pris 19 ans de ma vie"

Selon la dernière étude de l'Organisation de Coopération et de Développement Économiques sur la santé des consommateurs, les Belges seraient les champions de la consommation de boissons alcoolisées. Djemilla Gontaruk, abstinente et Championne d'Europe 2005 et Vice-championne du Monde 2017 de boxe anglaise, n'a jamais bu un verre d'alcool. Elle est persuadée que dix verres d'alcool, c'est de l'alcoolisme. Elle s'est exprimée sur le plateau de "C’est pas tous les jours dimanche".

Pour ne pas altérer sa santé, il faut boire maximum 10 verres de boissons alcoolisées par semaine, cela signifie moins de deux verres par jour. À partir du 11ème verre d'alcool par semaine, un verre réduit l'espérance de vie de 15 minutes. Le magazine scientifique “The Lancet” annonce que consommer plus de 10 verres d’alcool par semaine raccourcirait l’espérance de vie de 6 mois.

Djemilla Gontaruk, abstinente et Championne d'Europe 2005 et Vice-championne du Monde 2017 de boxe anglaise, n'a jamais bu un verre d'alcool. "Ca n'a rien à voir avec la religion ou le sport. J'ai commencé le sport intensif à l'âge de 13 ans (...) On parle souvent des dégâts que l'alcool fait sur la santé et sur la société au niveau des accidents. Mais on ne parle pas de l'alcool qui brise les familles. Cela a été mon cas. Le compagnon de ma mère buvait énormément. C'est de la violence physique, de la violence psychologique, des interventions policières. Il m'a pris 19 ans de ma vie... Ce ne sont pas des choses qu'il faut faire vivre à un enfant", a révélé la sportive. La jeune femme travaille aussi dans le secteur de l'horeca. Elle explique qu'elle n'a pas besoin d'alcool pour s'amuser.

"Je ne m'ennuie pas du tout car j'ai mes entraînements et mon boulot. Mais je pense qu'il y a d'autres façons de s'amuser. Pourquoi pas apprendre un instrument ou faire du sport", a ajouté la boxeuse. À ses yeux, même dix verres d'alcool, c'est de l'alcoolisme. Elle pense qu'un verre en engendre un autre.

Vos commentaires