En ce moment
 
 

Eric a lancé le mouvement "Coiffeur à poil": "C'est un cri d'alarme pour montrer qu'on est là"

 
 

Eric Polain est coiffeur et a lancé le mouvement "Coiffeur à poil" sur les réseaux sociaux. Il est venu en parler sur le plateau de C'est pas tous les jours dimanche.

Eric Polain ne peut plus travailler durant ce reconfinement, comme c'est le cas de tous les coiffeurs en Belgique, considérés comme "non-essentiels". Pour qu'on ne les oublie pas, il a donc lancé le mouvement "Coiffeur à poil" sur les réseaux sociaux. "C'est un petit cri d'alarme. C'est un mouvement qui est lancé pour mes collègues qui se sentent démunis, qui se sentent seuls. Ils ne le sont pas, on est tous dans la même galère pour le moment. C'est un petit mouvement qu'ils peuvent rejoindre: une photo nue artistique en noir et blanc avec le hashtag Coiffeur à poil. Un petit cri d'alarme pour montrer qu'on est là, qu'on est aussi essentiel."

"On a d'innombrables messages chaque jour"

Le coiffeur explique également que ses clients, comme ceux de ses collègues, le considèrent comme essentiel. "Mon propre ressenti, ainsi que celui de certains collègues, c'est la pilule difficile à avaler. On a une relation tellement particulière avec nos clients. On a le côté artistique et techniques à 50% et les 50% suivants sont le social et le psychologique. On a d'innombrables messages chaque jour qui vont dans ce sens, on leur manque, on est vraiment essentiel à leurs yeux. C'est vrai que c'est un petit peu plus difficile à comprendre pour le moment."

COVID 19 Belgique: où en est l'épidémie ce dimanche 22 novembre?




 

Vos commentaires