En ce moment
 
 

Faut-il reconnaître le féminicide comme un délit à part? La réponse de cette spécialiste du droit des femmes (vidéo)

En Belgique, une femme meurt sous les coups de son (ex-)compagnon tous les 10 jours. Cette semaine, deux jeunes femmes ont encore été tuées faisant grimper le nombre de victimes de féminicide à 21 depuis le début de l’année 2019. Point commun entre les deux affaires : les deux hommes étaient connus de la justice. Une spécialiste du droit des femmes et du genre à l'Université de Namur explique que ce serait légitime de reconnaître le féminicide comme un délit à part.

Le féminicide est un terme inventé il y a quelques années par une chercheuse. Pourtant, il ne figure pas dans la loi belge. Devrait-on considérer le féminicide comme un délit bien particulier? Faut-il plus le punir? "Non, le meurtre et l'assassinat, c'est le maximum. Si on reconnaît le féminicide, c'est pour être là à tous les moments du problème. Reconnaître le féminicide, c'est le faire exister. On est plus dans le sociologique que dans le juridique, mais il ne faut pas le faire pour aggraver (...) Avec ce mot, on reconnaît le problème. La Cour dit toujours qu'on peut créer une différence de traitement pour autant qu'elle soit légitime. Ici, dans la quasi totalité des cas, ce sont des femmes. Ce serait donc légitime de le faire", explique Stéphanie Wattier, professeure spécialiste du droit des femmes et du genre à l'Université de Namur.

Vos commentaires