En ce moment
 
 

Agacé, Frank Vandenbroucke réagit à la pique de Caroline Désir: "C'est un peu à côté de la plaque"

 
 

Troisième dose, Covid Safe Ticket, vaccination pour tous… Frank Vandenbroucke, Vice-Premier ministre, ministre des Affaires sociales et de la Santé publique (Vooruit) était invité dans C'est pas tous les jours dimanche pour évoquer les nouvelles mesures pour contrer la pandémie de Covid-19. Selon lui, c'est une erreur d'imposer le port du masque à 12 ans seulement côté francophone. Il répond d'ailleurs à Caroline Désir, ministre de l'Éducation en Fédération Wallonie-Bruxelles.

La Comité de concertation a décidé cette semaine d'étendre l'obligation du port du masque dès l'âge de 10 ans. Le Codeco a listé toute une série de situations où ce port du masque dès 10 ans est demandé: dans les transports en commun, dans les établissements de soins, dans l'horeca (sauf quand on mange/boit), dans les évènements de tous types, dans les commerces, les espaces publics des administrations, lieux culturels, récréatifs et autres, les lieux de cultes et centres sportifs (sauf quand on fait soi-même du sport). Dans les écoles, ce sont les communautés qui ont pu choisir l'âge à partir duquel cette obligation était fixée. Côté francophone, c'est à partir de 12 ans, contrairement à la Flandre qui l'impose dès 10 ans.

"Il faut tenir encore 5 semaines"

Une décision que ne comprend pas Frank Vandenbroucke, Vice-Premier ministre, ministre des Affaires sociales et de la Santé publique (Vooruit). "Non, mais je comprends les difficultés. Caroline Désir fait de son mieux. Et je sais aussi que porter le masque, pour les enfants, ce n'est pas confortable. Cela gêne, je le sais. Mais l'alternative, c'est un risque de fermeture d'école." Pour lui, il faut comparer notre situation et celle des enfants à l'Italie, l'Espagne, la France… "où l'obligation est à partir de 6 ans. Les Italiens n'ont pas l'habitude de torturer les enfants. Pourquoi fait-on ça ? Parce que le port du masque aide à limiter la circulation du virus. Il faut tenir encore 5 semaines dans les écoles francophones, avec une circulation du virus qui ne cesse d'augmenter, aussi chez les jeunes en Belgique. Et même s'il y a des effets temporaires de plateau, la pandémie prend encore de la force. Il y a encore 5 semaines à tenir dans les écoles."

"C'est un peu à côté de la plaque"

Même s'il est conscient que "c'est difficile", le ministre de la Santé "reste persuadé que c'est une erreur de ne pas demander aux enfants, au moins aux plus de 10 ans, de porter un masque". Et lorsque Caroline Désir dit: "Il y a une vraie volonté du côté du ministre Vandenbroucke et du côté des experts flamands de nous imposer cette obligation. Ils n'aiment pas qu'on ne suive pas leur opinion", ça ne lui plait pas. "C'est un peu à côté de la plaque. Ce sont les experts italiens, français, espagnols, américains… L'Association américaine des pédiatres dit: à partir de 2 ans, ce que je trouve exagéré et pas très pratique. Ce n'est pas les Flamands, arrêtons…"


 




 

Vos commentaires