En ce moment
 
 

Gilets jaunes: un grand manque à gagner pour les commerces bruxellois en pleine période de fêtes

Le magazine C’est pas tous les jours dimanche revenait ce dimanche sur l’une des conséquences du mouvement des gilets jaunes : le manque à gagner des commerces bruxellois.

Alain Berlinblau, le président de l’association des commerçants du centre-ville de Bruxelles, était présent sur le plateau et d’après lui, le mouvement dans la capitale ces derniers week-ends serait responsable d’une perte de 50% du chiffre d’affaires.


Des manifestations qui tombent mal pour les commerçants

"Nous avons tout eu : vendredi, la grève, samedi, les gilets jaunes. Aujourd’hui, la manif contre le pacte de Marrakech. Donc effectivement on n’en peut plus. Il faut savoir que les gilets jaunes, on les comprend. On sait qu’il y a un problème de pouvoir d’achat. Nous sommes les premiers à savoir qu’on achète moins de vêtements et de chaussures depuis des années à cause de ce problème. Donc nous sommes solidaires du mouvement", a-t-il néanmoins tempéré.

Ces manifestations tombent mal pour le secteur du commerce en pleine période des courses de Noël.


"Un mal pour un bien"

"Il y a eu samedi passée aussi et celui encore d’avant. On renvoie le consommateur devant la grande plateforme de l’e-commerce qui est en train de progresser énormément donc maintenant les gens préfèrent rester chez eux. C’est une catastrophe, surtout qu’en ce moment ce sont les meilleurs jours de l’année, les jours de veille de Noël où les gens font leurs achats et là tout se passe sur internet", a déploré Alain Berlinblau.

"Pour les commerces, c’est peut-être un manque à gagner. Mais il faut aussi voir un petit peu ce que le peuple demande. C’est un mal pour un bien", a réagi un gilet jaune sur le plateau.

Un autre a lui estimé que les fêtes ne mettraient pas fin au mouvement.

Vos commentaires