En ce moment
 
 

Coronavirus - Horeca: l'épidémiologiste Marius Gilbert explique pourquoi on a fermé les cafés et restaurants (vidéo)

 
CORONAVIRUS
 

La décision de fermer tous les cafés et restaurants du pays à partir de lundi, et pour un mois, a été vivement critiquée. L'épidémiologiste de l'ULB Marius Gilbert apporte (enfin) une explication claire à cette fermeture de l'horeca.

La décision prise vendredi en Comité de concertation de fermer les cafés et restaurants du pays à partir de lundi, et pour un mois, a depuis lors été vivement critiquée par bon nombre de personnalités, qu'elles soient politiques ou qu'elles fassent partie intégrante du secteur de l'horeca.

Présent sur le plateau de l'émission C'est pas tous les jours dimanche (RTL-TVI), l'épidémiologiste de l'ULB Marius Gilbert a tenté d'objectiver les choses: "Il faut bien se rendre compte et c'est une chose qui n'a pas suffisamment été dite: les clusters (foyers de contamination, ndlr) qu'on identifie pour le moment, on les identifie comment? En entreprise, c'est facile: c'est la médecine du travail qui voit qu'il y a certaines personnes malades. Dans les écoles, c'est facile: la direction voit qu'il y a des professeurs et/ou des élèves qui sont malades. Mais dans les restaurants, vous ne savez pas qui y est passé. Les centres de 'testing' n'ont pas le temps d'enquêter dans les restaurants. Il faut déconstruire ce discours selon lequel 'on n'a pas constaté de clusters dans les restaurants donc il n'y a pas de transmission dans les restaurants et les cafés'. Ca, je suis désolé de le dire, mais c'est la réalité parce qu'en fait, dans les cafés et restaurants, le fait de ne pas avoir de masque pendant une durée importante est en fait un facteur risque majeur, surtout quand c'est à l'intérieur. Et le facteur saisonnier, ici, nous rattrape très fort, par rapport à la période où cela pouvait se faire en terrasse".

 




 

Vos commentaires