En ce moment
 
 

L'équilibre budgétaire du gouvernement wallon: Willy Borsus (MR) tacle Germain Mugemangango (PTB)

Comment atteindre l’équilibre budgétaire en 2024 ? C’est la question posée par Christophe Deborsu à ses invités dans l’émission "C’est pas tous les jours dimanche". Dans ce débat, Willy Borsus (MR) tacle Germain Mugemangango (PTB). Celui-ci considère qu'il n'y a rien de concret dans l'accord de gouvernement sur le budget.

Depuis 50 ans, la situation économique wallonne se dégrade, comparée à la richesse moyenne des autres pays européens. En 2010, la Wallonie était à 88 % de la moyenne européenne. En 2015, elle était à 86% et en 2017 à 84%. Alors comment faire pour atteindre cet équilibre budgétaire ? Quelle est la mesure phare du gouvernement ?

Pour Pierre-Yves Dermagne, ce serait la lutte contre la pauvreté. "Une grande mesure dans cet accord de gouvernement vise la lutte contre la pauvreté. Cette fois-ci, c’est un plan transversal de lutte contre la pauvreté avec des budgets spécifiques qui seront alloués, avec la volonté de réduire ce taux de pauvreté en Wallonie."

Un plan que Germain Mugemangango, chef de groupe PTB au parlement wallon, juge incomplet. "Il n’y a rien de concret dans ce plan, ni même d’arbitrage budgétaire".

Quant à Willy Borsus, nouveau ministre de l'Economie, du Commerce extérieur, de la Recherche, de l'Innovation, du Numérique, de l' Aménagement du territoire et de l'Agriculture, la priorité se situe au niveau du marché du travail. Il finit par tacler le député du PTB, Germain Mugemangango concernant le budget du gouvernement : "Vous êtes comme un supporter de football sur le bord du terrain irascible qui explique toujours aux joueurs ce qu’il faut faire. Mais jamais vous ne montez sur le terrain ; vous refusez de prendre vos responsabilités. Le jour où vous aurez pris, ne fut-ce qu’une responsabilité, vous viendrez expliquer aux autres ce qu’il convient de faire."

D'après Willy Borsus, un tableau budgétaire détaillé devrait bientôt voir le jour. Il rétorque en disant: "Allez voir les déclarations des politiques régionales précédentes, est-ce que vous avez un tableau budgétaire détaillé qui accompagne ces déclarations ? Nous avons passé une partie de notre été avec nos experts, avec une série de consultations, à établir les trajectoires budgétaires, les hypothèses, les éventuelles économies et perspectives."

Vos commentaires