En ce moment
 
 

La Belgique numéro 2 du vol à l'étalage en Europe: les voleurs ne risquent rien

vol à la tire

En raison de sa situation géographique, la Belgique attire visiblement les bandes organisées. Les vols à l'étalage se produisent tous les jours. Les commerçants sont désespérés par l'impunité face à ces vols.

Ces vols à l'étalage représentent 1 milliard d'euros de pertes par an pour les commerçants. 60% de ces vols sont commis par des bandes organisées.

 Alain Berlinblau, président de l'association des commerçants du centre-ville de Bruxelles, explique: "On ne peut pas s'imaginer à quel point le préjudice de ces vols est important. 3 à 4% du chiffre d'affaire, ce n'est pas rien".

Mais comment les gens volent-ils ?

"Il y en a qui changent les étiquettes, ils mettent une étiquette moins cher sur un produit plus cher par exemple. Certains ont réussi à voler des aimants dans d'autres magasins et ils arrivent à retirer eux-même les antivols. Il y a plusieurs ruses. Tous les jours, on a des vols".

Sophie, qui témoigne de manière anonyme sur le plateau de C'est pas tous les jours dimanche, raconte qu'elle met plusieurs packs d'eau dans son caddie, mais qu'elle n'en place qu'un seul sur le tapis. Elle ajoute qu'elle se dirige souvent vers des stagiaires en caisse. Ces derniers, "stressés", oublient de comptabiliser toute l'eau dans le caddie.

Impunité désespérante

"Vous venez en ville avec votre voiture et vous êtes mal garés, vous allez avoir une lourde amende. Mais si vous volez, vous êtes impunis. Si vous appelez la police, le voleur va faire l'objet d'un procès verbal simplifié, qui ne sera pas transmis au parquet. Si vous êtes récidiviste sept ou huit fois, alors seulement on va vous poursuivre", explique, las, le président de l'association des commerçants du centre-ville de Bruxelles.

Il souhaite que la police puisse infliger une amende aux voleurs.

 

Vos commentaires