En ce moment
 
 

La crise politique, faute aux citoyens? "Les électeurs sont les premiers responsables" (vidéo)

La crise continue et le Roi va maintenant consulter tous azimut. “Entre accepter n’importe quoi et les élections, on préfère que le peuple se prononce. Il n’y a rien de plus beau que de demander au peuple de trancher”. Et c’est le président du PS, Paul Magnette qui le dit. La semaine dernière, son homologue à la N-VA, Bart De Wever avait déjà laissé entendre que sans gouvernement en mai, il faudrait revoter.

Dans l'émission "C'est pas tous les jours dimanche" de ce 16 février, acteurs du monde politique et journalistes échangeaient leurs points de vue sur la crise actuelle.

Pour Adrien de Marneffe, journaliste à La Dernière Heure, ce ne sont pas les politiques qui sont les premiers responsables de cette crise. "J’entends régulièrement dire que les partis sont responsables, que les politiques sont responsables, et c’est vrai qu’ils ont une responsabilité", reconnaît-il, avant d'aller plus loin. "Mais ceux qui en ont une encore plus grande, ce sont les électeurs. Les électeurs ont voté pour le Vlaams Belang, ils ont voté pour le PTB. Ils ont discrédité les partis traditionnels et maintenant ils demandent à ces partis de former un gouvernement, de s’entendre alors que visiblement, beaucoup de choses les opposent. Ca paraît impossible"

Pour lui, les citoyens électeurs doivent reconnaître qu'ils sont responsables. "Les électeurs doivent se regarder dans le miroir et accepter qu’ils sont en grande partie responsables de la crise. Ils ont voté, mais ils ont voté de manière émotionnelle, pas rationnelle et la crise actuelle, elle est en partie due aux électeurs".

Vos commentaires