En ce moment
 
 

La vaccination obligatoire à l'étude: "S'il y a obligation un jour, il y aura des sanctions sérieuses, c'est clair!"

 
 

Le ministre de la Santé, Frank Vandenbroucke, était sur le plateau de "C'est pas tous les jours dimanche" pour convaincre et défendre les mesures prises par le gouvernement lors du dernier comité de concertation, mais aussi pour tenter de se projeter dans l'avenir. "Ceux qui sont vaccinés savent aussi qu'il faut vacciner 100% de la population parce que le variant Delta est tellement contagieux."

100%, cela voudra probablement dire passer par une vaccination obligatoire. Le projet est actuellement à l’étude. "On a demandé au commissaire corona de nous fournir un rapport pour au plus tard mi-janvier qui analyse tous les aspects juridiques, pratiques, éthiques de cette question. (…) S'il y a obligation un jour, il y aura des sanctions sérieuses. C'est clair."

Vaccination toujours, avec la troisième dose: 900.000 Belges l’ont déjà reçues. Et le ministre de la Santé confirme le printemps comme objectif final
"La task vaccination nous dit qu'il doit être possible de donner la troisième dose avant la fin avril", informe Frank Vandenbroucke.

Dans les mesures annoncées cette semaine, le masque en intérieur dès 10 ans, sauf dans les écoles francophones. Une erreur pour le ministre de la Santé. "Je reste persuadé que c'est une erreur de ne pas demander aux enfants de plus de 10 ans de porter un masque."

Enfin l’Autriche vient d’annoncer un reconfinement. Y-a-t-il un risque en Belgique ? "Je crois qu'il faut minimaliser le risque d'un confinement, pour cela il faut exécuter les mesures qui ont été décidées de façon rigoureuse. Il faut contrôler ces mesures et être ultra-prudent dans notre comportement."

Frank Vandenbroucke se montre optimiste pour des fêtes en famille et sans accroc. 


 




 

Vos commentaires