En ce moment
 
 

Le nouveau gouvernement va essayer de relever la pension minimale à 1.500 euros: le PTB n'est pas "convaincu" (vidéo)

 
 

Le président de l'Open VLD, Egbert Lachaert, ami et soutien du Premier ministre Alexander De Croo, fait face au leader de l'opposition francophone, Raoul Hedebouw (PTB), dans ce débat sur la pension minimale à 1.500 euros pour une carrière complète avancée par le nouveau gouvernement.

"Les pensions en Belgique sont assez basses", a dit avec un certain regret Egbert Lachaert, président de l'Open VLD. "Ce gouvernement veut les augmenter autant pour les employés que pour les indépendants. C'est important pour nous. Ce gouvernement va faire un effort supplémentaire. Avec ça, on va vers 1.500 euros nets. Est-ce qu'on y arrivera? Ce n'est pas évident de le dire aujourd'hui, mais c'est une augmentation sérieuse. Il faut être raisonnable: cela prend beaucoup de moyens à l'Etat pour faire cette augmentation et les taxes sont déjà très élevées en Belgique. Avec les moyens qu'on a, on fait le maximum pour qu'on peut pour les pensions".

Ces 1.500 euros nets, Raoul Hedebouw, député fédéral et porte-parole du PTB, n'est pas "convaincu" qu'on y arrivera: "L'accord trouvé dans ce gouvernement, c'est 1.580 euros bruts. Ce qui veut dire 1.450 nets dans cinq ans. Mais avec l'inflation d'1,5 % par an, en équivalent pouvoir d'achat, ce sera 1365 euros. C'est ça que je ne comprends pas. On ment aux gens. Quand on nous dit qu'on ne saura pas les payer ces pensions... On donne 10,8 % de notre PIB (produit intérieur brut, ndlr) aux pensions contre 15 % en Autriche et en France. Pourquoi ne pouvons-nous pas faire en Belgique comme ces pays?".

"Il y a quelque chose de très important à prendre en compte", a répondu Egbert Lachaert. "Dans notre pays, le taux d'mploi doit être plus élevé. On est à 70 % en Belgique. Si le taux d'emploi est comme ça, il faut le comparer aux pays que vous venez de nommer, Mr Hedebouw. Ces pays ont un taux d'emploi beaucoup plus élevé que chez nous. Il y a beaucoup plus de gens qui travaillent et qui payent des cotisations sociales et donc les pensions sont plus élevées. Les deux vont ensemble et ça c'est écrit dans cet accord gouvernemental".


 




 

Vos commentaires