En ce moment
 
 

Nicolas, vendeur de jouets, ne comprend pas pourquoi les magasins de bricolage sont ouverts et pas le sien

 
 

Saint-Nicolas arrive dans 3 semaines, Noël dans 6. Parmi les décideurs politiques, certains restent particulièrement prudents concernant les fêtes alors que d’autres donnent un peu d’espoir. A l'approche de la Saint-Nicolas et de Noël, faut-il rouvrir les magasins de jouets?

Nicolas Pont, gérant du magasin Joué Club à Gembloux, est submergé de messages de clients pour qu'il livre de la marchandise. Mais pour l'homme, ce n'est pas son métier principal. 

"Il y a 51 secteurs qui demandent de pouvoir rouvrir. Mais le problème est qui si on le fait pour le secteur du jouet, pourquoi on ne le ferait pas pour tel ou tel autre ? C'est pour ça qu'on a trouvé la solution du click and collect pour éviter que cette crise ne rapporte de l'argent à Amazon. Ils sont ouverts, mais dans une formule de click and collect", a expliqué Georges Gilkinet, vice-premier Ministre et Ministre de la Mobilité - Ecolo. 

"Mais ce n'est pas suffisant", a répliqué Nicolas Pont. 

"Je sais que ce n'est pas le métier de monsieur, mais c'est un peu comme les contacts sociaux, on est appelé à faire preuve de créativité. La difficulté si on rouvre vos magasins, c'est qu'il va y avoir la foule", a dit Georges Gilkinet. 

"On fait le boulot du client"

S'occuper des colis prend énormément de temps au gérant du magasin de jouets. "On fait le boulot du client, ce qui nous prend énormément de temps. On ne peut pas répondre à toutes les demandes", a précisé Nicolas Pont. 

Ce dernier ne comprend pas pourquoi les magasins de bricolage peuvent ouvrir et pas lui. "Moi ce que je ne comprends pas, c'est pourquoi le bricolage et les jardineries? Je ne demande pas qu'ils ferment, mais qu'ont-ils de plus essentiels en cette période que nous?", a demandé l'homme. 

"On a décidé que les magasins de bricolage, les jardineries et librairies étaient là, car ce sont des magasins qui permettent du loisir et c'est important si on doit rester chez soi", a précisé Georges Gilkinet, vice-premier Ministre et Ministre de la Mobilité - Ecolo. 

"Donc on va acheter des clous et des marteaux aux enfants pour la Saint-Nicolas", a lancé le vendeur de jouets.

CORONAVIRUS EN BELGIQUE: où en est l'épidémie ce dimanche 15 novembre ?

Les personnes asymptomatiques vont de nouveau être testées: "C'est un outil fondamental", réagit Yves Van Laethem




 

Vos commentaires