En ce moment
 
 

Pourra-t-on fêter Noël en famille? L'infectiologue Erika Vlieghe répond (vidéo)

 
CORONAVIRUS
 

Où en est-on dans la lutte contre le coronavirus? Si l’évolution du Covid-19 continue à empirer dans les prochains jours, devrons-nous subir un nouveau confinement, comme le laisse entendre le virologue flamand Marc Van Ranst? Va-t-on pouvoir bientôt revoir nos proches? La bulle de 4 est-elle efficace? Le débat était ouvert ce midi dans C'est pas tous les jours dimanche.

Cette semaine, de nouvelles mesures ont à nouveau été annoncées: exit la bulle de 5, place à la bulle de 3. Finies les sorties dans les cafés et les bars à Bruxelles; et en Wallonie, vous serez mis dehors dès 23 heures. Vous ne pouvez être que 4 à table dans les cafés. Mais cela reste 10 au restaurant, partout en Belgique, et toujours en quittant les lieux avant 1 heure du matin.

Vers un reconfinement? 

Il est maintenant interdit de se rassembler à plus de 4 personnes si le rassemblement n’est pas organisé. Le masque reste recommandé partout et, dans la mesure du possible, le télétravail doit être privilégié plusieurs jours par semaine. Autre annonce faite cette semaine: la police va renforcer ses contrôles. Les mesures se durcissent. 

Va-t-on vers un nouveau confinement? Noël approche et les Belges aimeraient, après une année éprouvante, passer ce moment en famille, mais serons-nous autorisés à nous rassembler à cette occasion? Sur le plateau de C'est pas tous les jours dimanche, Erika Vlieghe, cheffe du service des maladies infectieuses de l'hôpital universitaire d'Anvers, livrait son avis d'experte.

"On va devoir être créatifs"

Est-ce que les repas de Noël sont déjà en sursis ou est-ce qu'on peut déjà inviter ses convives? "Il nous faut un peu de perspectives. Si on est dans une tempête, il faut aussi pouvoir compter sur des jours meilleurs. Mais la situation est grave", rappelle l'experte. "Pour être honnête, je ne sais pas. Avec ma propre famille, on va voir étape par étape. Mais on se prépare aussi à trouver des alternatives. On peut penser à le faire en petits groupes... Est-ce que c'est gai? Non! Est-ce qu'on aime ca? Non! On va devoir être créatifs. Il va falloir, en tant que société, qu'on trouve des alternatives qui ne font pas exploser cette situation".

Prendre exemple sur les musulmans 

"Nos compatriotes musulmans ont fait cela aussi pendant le ramadan. Peut-être qu'on peut apprendre d'eux et tirer des bons exemples", ajoute Erika Vlieghe. 

Pour rappel, de nouvelles mesures ont été annoncées cette semaine par les autorités du pays restreignant partiellement nos habitudes sociales (voir les détails). Faut-il s'attendre à de nouvelles restrictions durant les prochaines semaine? Sommes-nous à l'aube d'un nouveau confinement. Le ministre-président wallon Elio Di Rupo, s'exprimait à ce sujet sur le plateau du RTL INFO le 6 octobre dernier. 

"On espère que non (…) Nous ne sommes pas dans cet état d'esprit. On demande à nos concitoyens: faites un effort pendant un mois. Si la propagation peut se réduire dans un mois, nous allons respirer davantage. On doit y parvenir sans quoi on pourrait avoir de plus grandes difficultés. Aujourd'hui, nous n'avons pas voulu tout bouleverser. Par exemple, on ne touche pas aux écoles. Nous disons de respecter les distances sociales, si ce n'est pas possible de porter un masque", avait-il indiqué.

 




 

Vos commentaires