En ce moment
 
 

Psychorigide, pragmatique, goût du secret, esprit de vengeance… Comment définir la personnalité de Vladimir Poutine?

 
UKRAINE
 

Comment définir la personnalité de Vladimir Poutine ? C'est l'une des questions qui était au cœur du débat dans C'est pas tous les jours dimanche. "Pour comprendre cette guerre, il faut comprendre Vladimir Poutine", estime l'un des invités présents sur le plateau.

Vladimir Vladimirovitch Poutine est un personnage de roman. Son grand-père était le cuisinier personnel de Lenine puis de Staline, les deux artisans de la révolution russe. D’un point de vue professionnel, il est d’abord agent secret pendant 15 ans puis Premier ministre pendant 4 ans et demi et président durant 18 ans. Il l’est toujours. Selon les règles en vigueur, son dernier mandat à la présidence s’achève en 2024, dans deux ans.

Qui est Vladimir Poutine ? Comment définir sa personnalité. Pour Vladimir Fedorovski, ancien diplomate russe, l'homme n'est pas un "paranoïaque". "Il a sa logique. Il était enfant de la rue, c'est quelqu'un qui se bat jusqu'au bout, il est psychorigide. Il me rappelle en quelque sorte Staline. Ça nous donne une configuration absolument terrible. Il y a aussi le danger de la guerre nucléaire aujourd'hui, c'est pour ça qu'il faut être très inquiet."

> Les dernières actualités de la guerre en Ukraine

Frédéric Pons, journaliste et auteur du livre "Poutine", estime que "pour comprendre cette guerre (en Ukraine) et ce qui est en train de se passer, il faut comprendre Vladimir Poutine". Il pointe d'abord son "goût du secret". "Ça ne date pas d'aujourd'hui, ça date de son enfance (…) Le goût du secret associé à une détermination sans faille. Dans ses notations au KGB, on reproche à Poutine qu'il n'a pas toujours le sens du danger. Ses camarades de judo ont toujours noté son opiniâtreté dans les combats. Même quand il était face à des plus grands et plus forts que lui, il se battait jusqu'au bout."

Le journaliste continue : "En même temps, ce qui frappe aussi dans sa personnalité, c'est que Poutine est un pragmatique. À plusieurs reprises dans sa carrière d'agent du KGB, de champion de judo et d'homme politique, il a su retourner une situation, changer de position quand il estimait que la situation était vraiment désespérée pour lui. Un autre aspect, c'est que Poutine a toujours eu une vision de très long terme, une vision stratégique, ce qui manque sans doute à un certain nombre de dirigeants occidentaux."

"Une vengeance personnelle"

En désaccord avec certains arguments, Sergueï Jirnov, ancien espion du KGB et auteur du livre "L'éclaireur", explique que Poutine "a raté sa carrière au KGB". "Il a été renvoyé parce qu'il ne remplissait pas les demandes du KGB. Le KGB a eu raison parce que c'est une personne dangereuse." Selon lui, la guerre actuelle est "une vengeance personnelle de Poutine contre un pays qui est devenu indépendant, libre et qui a choisi sa voie (…) Dans cette guerre, il a passé la ligne rouge de non-retour. C'est ça le danger."

Ce que veut faire Vladimir Poutine en attaquant l'Ukraine, c'est détruire l'aspiration à l'indépendance et la liberté du peuple ukrainien

Nicolas Gosset, chercheur au Centre d'études de sécurité et de défense (IRSD), était également présent sur le plateau de C'est pas tous les jours dimanche. Il va dans le même sens concernant les raisons de cette guerre. "Je veux vraiment souligner que le cœur du problème, c'est la transformation démocratique de l'Ukraine depuis la Révolution de la Dignité en 2013-2014. Les Ukrainiens et les Russes sont vraiment des peuples frères qui se ressemblent énormément et les contacts sont terriblement denses entre les deux nations. Les Ukrainiens, en mettant à bas un régime semblable à celui de monsieur Poutine dans ses méthodes de gouvernance, ont représenté un danger existentiel pour le régime poutinien parce que c'était un message subliminal aux Russes : "Nous l'avons fait, nous le faisons pour les mêmes raisons qui vous empêchent de vivre correctement sous le régime poutinien". Je pense qu'il y a la dimension sécuritaire, mais n'évacuons pas la dimension politique. Ce que veut faire aujourd'hui Vladimir Poutine en attaquant ainsi l'Ukraine, c'est détruire l'aspiration à l'indépendance et la liberté du peuple ukrainien."


 

Vos commentaires