En ce moment
 
 

Coronavirus: Aurélia partira bien en Laponie avec sa famille, comment va-t-elle respecter la quarantaine de dix jours à son retour?

 
CORONAVIRUS
 

La crise sanitaire n'arrêter pas les Belges qui continuent à partir en vacances. Et à Noël, ils seront quelques-uns à profiter de quelques jours de congé en Belgique, comme à l'étranger. Sur le plateau de C'est pas tous les jours dimanche, deux personnes ont témoigné. Si l'une a décidé de partir, l'autre a annulé ses vacances.

Le 8 décembre dernier, l'Etat belge a annoncé un rétablissement de la quarantaine obligatoire au retour de vacances en zone rouge. À partir du 18 décembre, toute personne revenant d'une zone rouge devra passer 10 jours en quarantaine. Après sept jours, ces personnes devront également être testées. Une annonce qui a fait réfléchir de nombreux Belges. Certains ont décidé d'annuler leurs vacances à l'étranger.

C'est le cas de Nicolas, 21 ans, et sa famille. "On n'est déjà pas partis cet été à cause de la quarantaine du Covid", explique-t-il sur le plateau de C'est pas tous les jours dimanche. Leurs vacances au ski sont aussi annulées. "On avait tout réservé, tout planifié, on avait loué notre chalet. Sachant que c'est en pleine montagne, ce n'est pas une grosse station où il y a des milliers de touristes (…) Puis, on apprend qu'on doit respecter une quarantaine de dix jours en revenant de notre séjour. Nous travaillons tous les quatre dans ma famille. Ma maman travaille dans les soins de santé, elle a été là pendant la vague du Covid, elle attendait ses vacances avec impatience et elle ne peut pas se permettre de prendre dix jours et de laisser ses collègues dans la misère."

Des vacances pas remboursées

La famille avait pris une assurance annulation, mais leur voyage ne leur sera pas remboursé. Pour que ce soit le cas, "il faudrait qu'un membre de notre famille ait le Covid. Mais si nous partons, on se met dix jours en quarantaine et on perd tous les quatre de l'argent car on ne sait pas si on va toucher le chômage vu que c'est une zone rouge".

Aurélia, qui témoigne également dans l'émission, a par contre décidé de partir en Laponie en famille dimanche prochain. Le voyage durera quatre jours et elle respectera la quarantaine à son retour. "Bien sûr. D'ailleurs, avant même que cela ne devienne obligatoire, nous avons pris nos dispositions pour nous mettre tous les quatre en quarantaine par rapport à nos proches, que l'on a l'intention de voir par après." La famille a donc pris 15 jours de congé, pour pouvoir respecter les 10 jours de quarantaine. "Comme il y a un habitant au kilomètre carré, ma probabilité de croiser un renne sera plus grande que de croiser un habitant. En plus, on a loué un chalet où il n'y aura que notre bulle. Je ne pense pas qu'il y aura des risques et les mesures sanitaires sont aussi bien respectées en Suède qu'en Belgique."

COVID-19 Belgique : où en est l’épidémie ce dimanche 13 décembre ?

 




 

Vos commentaires