En ce moment
 

Qui est responsable de la "débâcle électrique"? "Je n'en reviens pas que vous continuiez à invectiver tout le monde"

L'émission "c'est pas tous les jours dimanche" est notamment revenue sur le risque de "black out" électrique cet hiver en Belgique. Une crainte qui s'explique par l'arrêt de plusieurs réacteurs nucléaires dans le cadre de travaux. Alors à qui revient la faute? La ministre de l'Energie ne s'estime pas responsable.

Selon la ministre de l'Énergie Marie-Christine Marghem, l'erreur a été commise il y a 15 ans. On "aurait dû" prévoir la mise en place d'autres types d'installations pour produire de l'électricité.

"Il faut tellement de temps pour implémenter des infrastructures de cette ampleur dans le parc technique que je ne peux pas rattraper des années de temps perdu", éclaire-t-elle. 

De son côté, Patrick Dupriez, co-Président d’Ecolo - Candidat aux élections communales à la Ville de Ciney fustige. "Je n'en reviens pas que vous continuiez à invectiver tout le monde. C'est la responsabilité de tout le monde sauf la vôtre. Quatre années ont été perdues après 15 autres années perdues après la décision de sortir du nucléaire. Ce que je peux vous reprocher aujourd'hui, c'est un manque incroyable d'anticipation de prévoyance, un refus de prévoyance. Sur le long terme, qu'est-ce qui a été fait depuis votre arrivée pour sortir du nucléaire pour enfin enclencher la transition énergétique?", s'exclame-t-il. 

Vos commentaires