En ce moment
 
 

Troisième dose de vaccination: "Et après ? Une quatrième, une cinquième, etc"

 
 

L'OMS (Organisation Mondiale de la Santé) a récemment déconseillé aux personnes de plus de 60 ans de voyager dans les conditions sanitaires actuelles et la circulation du variant Omicron.

Christophe Giltay, grand reporter et journaliste pour la rédaction de RTL INFO s'est dit, "désemparé" sur le plateau de "C'est pas tous les jours dimanche". Il développe : "On nous a dit que le vaccin nous protégeait et on apprend que non. Il nous protège mais que son efficacité décline. On se dit oui à une troisième (dose), et après ? Une quatrième, une cinquième, etc." Christophe Giltay s'interroge si nous ne sommes pas en train de tomber dans une épidémie "chronique" à laquelle il faudrait s'habituer comme "la grippe", cite-t-il en exemple.

Il y a le développement d'un certain nombre d'instruments qui vont améliorer la situation


Marius Gilbert, vice-recteur et chercheur en épidémiologie à l'ULB a répondu aux interrogations de notre journaliste sur la durée de cette pandémie. "On avait espéré que ça se compte en mois, mais ça se compte plutôt en année. D'année en année, il y a un certain nombre d'outils qui nous permettent d'améliorer la situation. Là, nous avons des vaccins, mais il y a aussi des thérapies qui vont venir nous aider dans les prochains mois normalement." L'expert fait référence à des médicaments en développement qui pourront prévenir les formes les plus sévères. "Il y a le développement d'un certain nombre d'instruments qui vont améliorer la situation, mais il faut que cela se déroule aux cotés de résolutions plus structurelles et une vision un peu plus long terme d'un ensemble de paramètres", dit-il.

Marius Gilbert pointe du doigt les lieux de contamination encore souvent inconnus et milite pour un élargissement "plus actif" dans les soins de santé "du goulot d'étranglement pour absorber" le nombre de patients. Et de s'interroger : "Est-ce que c'est encore acceptable que l'ensemble de la société soit contrainte comme cela?"


 




 

Vos commentaires