En ce moment
 
 

Un vaccin belge nous sauvera-t-il? "On veut protéger pour toute la vie en une seule dose" (vidéo)

 
CORONAVIRUS
 

Johan Neyts, virologue et chef du laboratoire REGA de la KU Leuven, était en visioconférence avec Christophe Deborsu ce dimanche, pour parler de l'avancée des recherches de son équipe concernant un futur vaccin contre le Covid-19.

"On sait comment construire ce vaccin"

"Quand sortez-vous ce vaccin ?", demande Christophe Debordu. "Pour nous, ça sera 2022, je pense. Nous avons une technologie différente des autres vaccins. Notre vaccin est basé sur le vaccin contre la fièvre jaune. C’est un vaccin qu’on connait déjà depuis 80 ans, qui est très efficace. Après une seule dose, il peut donner une protection pour toute la vie. Il peut être actif même après 10 jours ou deux semaines après la première injection. Ce sont des caractéristiques qu’on veut aussi avoir pour un vaccin contre le Covid-19. On a déjà essayé pour le Zika ou l’Ebola, et ça marche. On sait comment construire ce vaccin. C’est une technologie de "passe-partout" que nous avons".

Une dose et une protection pour toute la vie

"Vous ne serez sans doute pas le premier, mais sans doute le plus efficace", souligne Christophe Deborsu. "Il pourrait être efficace pour toute la vie? Ce qui serait exceptionnel."

"Nous ne savons pas, nous espérons que les vaccins auront une protection de 60, de 80%. On ne sait pas. Avec le vaccin que nous avons, on voit que la protection, pour les animaux, est de 100%, et avec une seule dose. On doit voir si c’est aussi le cas sur l’homme. C’est cela qu’on voudrait obtenir, une protection de 100%, mais c’est peut-être un peu utopique, peu de vaccins ont une protection telle."

"Pas avant le mois d'avril"

Si il faudra attendre l'horizon 2022 pour voir arriver ce vaccin belge, à quelle date un premier vaccin sera disponible sur le territoire?

Xavier De Cuyper, administrateur général de l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé, répond: "Je ne suis pas madame soleil, mais je reste confiant. Au printemps, on devrait avoir un vaccin. On peut espérer qu’on ait un vaccin qui freinera l’épidémie, même si il ne sera pas encore efficace à 100%. Donner une date, c'et compliqué. Il faut être patient, la recherche mondiale cherche une solution, c’est unique. Je ne peux pas donner de date pour un premier vaccin, mais pour moi, il ne sera pas disponible avant le mois d’avril."

COVID 19 Belgique : où en est l'épidémie ce dimanche 25 octobre? 

 




 

Vos commentaires