En ce moment
 
 

Une campagne de prévention pour la sécurité routière crée la polémique en Wallonie

 
cyclistes, automobiliste, trafic
 

Peut-être l’avez-vous vue le long des grands axes des routes wallonnes. Une affiche montrant un cycliste ou un motard avec un message qui ne passe pas pour certains: "Ils sont de retour, soyez vigilants". "Je me suis demandé si c’était un poisson d’avril!", se désole Serge, un témoin habitué de rouler en vélo.

Belinda de Mattia était l’invitée de C’est pas tous les jours ce dimanche de 24 avril. Elle est la porte-parole de l’Agence wallonne pour la sécurité routière (AWSR). Elle se défend de toutes attaques envers les deux-roues: "l’objectif de la campagne était positif, c’est une campagne pour le partage de la route", assure-t-elle. Mais alors pourquoi parler de "retour", comme si les cyclistes étaient des envahisseurs venus d’ailleurs? "En Wallonie, même s’il y a des cyclistes et des motards tout l’année, sortir son véhicule est encore très lié à la saisonnalité." Selon les chiffres avancés par Belinda de Mattia, "80% des accidents de cyclistes ou motards arrivent entre avril et septembre".

"Il faut pouvoir lire très vite" 

Ce qui embête les détracteurs de cette campagne de prévention, c'est notamment l’emploi du possessif "notre" devant "route", qui renforcerait le sentiment de supériorité des automobilistes sur les autres usagers. "On entend pourquoi cette campagne est mal reçue", même si personne de l’équipe "n’en a été choqué" avant. "L’affiche vise les automobilistes, le but est de les prévenir mais ce type de campagne est compliqué à réaliser car on les lit très vite, on ne peut mettre que très peu de mots pour ne pas distraire les automobilistes."

La porte parole de l’AWSR affirme ne "pas du tout avoir anticipé cette réaction" mais, désormais consciente du dérangement que suscite ce message, la campagne a été modifiée sur les réseaux sociaux. Elle restera telle quelle sur les routes jusque fin avril.


 

Vos commentaires