En ce moment
 
 

Après un contact à haut risque, Frank Vandenbrouke se met en quarantaine alors que ce n'est pas nécessaire: il justifie son choix

Après un contact à haut risque, Frank Vandenbrouke se met en quarantaine alors que ce n'est pas nécessaire: il justifie son choix
© Image Belga
 
 

Depuis quelques jours, Frank Vandenbroucke s'est autoplacé en quarantaine après un contact à haut risque. En principe, ce n'est pas nécessaire, puisque le vice-premier ministre Vooruit a déjà reçu une piqûre de rappel.

Sur le plateau de C'est pas tous les jours dimanche, le ministre de la Santé a justifié ce choix: "La quarantaine ne s'impose pas à moi mais une règle s'impose : après un contact à haut risque avec une personne contaminée, même si l'on a eu son booster, il faut être très prudent. Donc c'est la raison pour laquelle j'ai préféré rester chez moi au maximum pendant cette semaine. Je suis en télétravail. C'est un choix. Vendredi, je suis allé au Codeco, je trouvais ça important mais pour le reste, je suis resté chez moi".

Plus de quarantaine pour les personnes vaccinées après un contact à haut risque

Concernant les quarantaines (c'est-à-dire l'écartement préventif en cas de contact à haut risque), une différence est faite entre les personnes entièrement vaccinées et celles qui ne le sont pas. Les contacts à haut risque entièrement vaccinés ne doivent tout simplement plus aller en quarantaine.

Ils doivent toutefois appliquer des mesures préventives strictes (masque buccal, de préférence le FFP2, distanciation, pas de contacts avec les personnes vulnérables, etc.) jusqu'à 10 jours après le contact à haut risque.

Attention : Est considérée comme entièrement vaccinée une personne ayant reçu son vaccin booster, ou qui a reçu la dernière dose de sa vaccination de base depuis pas plus de 5 mois, ou qui dispose d'un certificat de rétablissement depuis pas plus de 5 mois. Les jeunes entre 12 et 17 ans qui ont reçu leur vaccination de base, quelle que soit la date de la vaccination, sont considérés comme entièrement vaccinés.


 

Vos commentaires