En ce moment
 
 

Y a-t-il un problème entre les Bruxellois francophones et les Wallons? "J’ai l’impression actuellement qu’il y a une distance entre nous et la Wallonie "

“Je me sens plus proche d’un Bruxellois francophone et néerlandophone que d’un Flamand ou d’un Wallon. Bruxelles aux Bruxellois”. C’est la phrase "choc" de la semaine et elle vient de la Bruxelloise co-présidente d’Ecolo, Zakia Khattabi. Va-t-on vers la scission entre Wallonie et Bruxelles ? Les Bruxellois francophones se sentent-ils plus proches des Bruxellois néerlandophones ou des Wallons ? C’est ce qu’a voulu savoir Christophe Deborsu pour son émission C’est pas tous les jours dimanche. Il est donc allé demander leur avis aux Bruxellois avec le Vote dans la rue.


"La Wallonie pour nous c’est quelque chose de plus loin, plus abstrait peut-être aussi"

Certains Bruxellois se sentent effectivement plus proches des Bruxellois néerlandophone que des Wallons. "Je me plais ici parce que c’est très multiculturel et que je n’ai pas ce sentiment-là si je parle d’un Wallon", "J’ai l’impression actuellement qu’il y a une distance entre nous et la Wallonie qui grandit pratiquement tous les jours", "La Wallonie pour nous c’est quelque chose de plus loin, plus abstrait peut-être aussi", "Je me sens plus proche d’un Bruxellois effectivement, même s’il est flamand, parce que ça fait partie de la culture Bruxelloise", ont répondu certains.


"On est plus proche de la Wallonie parce qu’ils parlent la même langue que nous"

D’autres par contre, se sentent plus proches des Wallons, surtout parce qu’ils parlent la même langue. "On est plus proche de la Wallonie parce qu’ils parlent la même langue que nous", "Je suis plus proches des Wallons que d’un néerlandophone, même s’il est bruxellois comme moi. Le néerlandais, moi, niet", ont répondu deux personnes interrogées.


"On est tous des Belges, non?"

Résultat des votes, 2/3 des Bruxellois qui ont répondu au vote dans la rue se sentent plus proches des autres Bruxellois, même néerlandophones, que des Wallons. Mais la toute grande majorité des Bruxellois interrogés refuse de choisir: "Je suis fière d’être belge, je ne suis pas uniquement bruxelloise francophone", "On est tous des Belges, non?", "Je me sens avant tout belge."

Vos commentaires