En ce moment
 

"Immortels" premier extrait issu de l'album posthume d'Alain Bashung

Alain Bashung, le 11 janvier 2007 à Fontenay-sous-BoisFRANCOIS GUILLOT

"En amont", album posthume d'Alain Bashung disparu il y a bientôt dix ans, sortira chez Barclay le 23 novembre et, parmi les onze titres qui le composent, est paru vendredi le single "Immortels" que lui avait écrit Dominique A.

"Immortels" fait partie des chansons qu'Alain Bashung décida de laisser en chantier pendant l'enregistrement de son dernier album "Bleu Pétrole", dans lequel figurent finalement des compositions de Gérard Manset, notamment la pièce maîtresse "Comme un Lego", et d'autres de Gaëtan Roussel.

Se sachant alors malade du cancer, Bashung, décédé le 14 mars 2009 à 61 ans, ne pouvait plus entrevoir cette chanson de la même façon. Une chanson qui évoque l'immortalité, la vie après la mort.

Tant est si bien que son créateur, Dominique A se l'est réappropriée et l'a incluse dans son album "La musique" (2009). Depuis lors, ce titre est devenu incontournable lors de ses concerts.

Si l'auteur du "Courage des oiseaux", qui s'apprête à sortir le 5 octobre son deuxième album de l'année "La fragilité", interprète de façon lumineuse et énergique sa chanson, la version d'Alain Bashung, plus intimiste à la guitare sèche, laisse poindre une forte émotion à l'écoute de sa voix chaude et singulière qui semble reprendre vie.

Outre "Immortels", dix autres morceaux également laissés de côté par le chanteur de "Vertiges de l'amour" figurent dans "En amont", tous retravaillés par Edith Fambuena qui fut la collaboratrice de Bashung sur son chef d’œuvre "Fantaisie Militaire", sorti il y a vingt ans.

Vos commentaires