En ce moment
 

A Clermont-Ferrand, le festival Europavox passe en mode grand format

A Clermont-Ferrand, le festival Europavox passe en mode grand format
Le chanteur français Eddy de Pretto, lors d'un concert le 22 juin 2018 à Paris-

Le festival Europavox, qui célèbre à partir de jeudi à Clermont-Ferrand la fine fleur de la scène musicale européenne, passe en mode grand format avec une jauge de festivaliers doublée par rapport à l'an passé.

Pour ses 13 ans d'existence, il accueillera une cinquantaine d'artistes en provenance de plus de 20 pays de l'Union européenne.

Contrairement aux éditions précédentes, où le festival prenait place dans les salles de spectacles de la Coopérative de Mai et au Polydôme, l'édition 2018 accueillera trois scènes de plein air sur la place adjacente du 1er mai, en centre-ville.

Ce nouveau dispositif permettra d'accueillir 12.000 festivaliers par jour, contre 5.200 l'an passé.

Avec cette nouvelle formule, la manifestation clermontoise accueillera de nombreuses locomotives, à l'image de Jain, Etienne Daho, Orelsan, Petit Biscuit, Eddy de Pretto, Brigitte, Hyphen Hyphen, Hollysiz ou encore Feu! Chatterton.

Mais la vocation initiale du festival, reste avant tout la mise en avant de la diversité de la scène musicale européenne, à travers la programmation d'artistes encore peu connus voire inconnus dans l'Hexagone, au milieu des têtes d'affiches.

Jeudi, une première soirée entièrement gratuite permettra de découvrir les rappeuses islandaises de Reykjavikurdaetur et les DJ danois d'Av Av Av.

La jeune Norvégienne de 21 ans Sigrid, devrait ensuite envoûter le public avec ses chansons pop entraînantes, tout comme la chanteuse belge Angèle, autre phénomène du moment.

Le collectif international venu d'Angleterre Superorganism, les Autrichiens de Mynth et les Néerlandais de the Mysterons feront aussi découvrir leurs mélodies enjouées et entêtantes, avant le rap du grec Taf Lathos ou l'électro des Lituaniens de Sheep Got Waxed.

"Beaucoup d'artistes européens n'ont encore jamais joué en France avant de venir à Europavox. En Espagne, en Italie, en Pologne, il existe une véritable vivacité musicale mais les groupes sortent peu de leurs frontières. On veut faire en sorte que les professionnels du secteur, notamment américains ou anglais s'intéressent à eux", explique le co-directeur et programmateur du festival, Didier Veillault.

Grande nouveauté de cette année, le lancement du programme "Coaching Export", un nouveau dispositif grâce auquel sept artistes sélectionnées par un jury européen à l'issue du festival seront ensuite accompagnés dans leur développement artistique.

D'autant que le festival clermontois a égrené depuis deux ans à Zagreb, Bruxelles, Vienne, Bologne, Athènes et Vilnius à travers des manifestations similaires.

"Les lauréats bénéficieront pendant un an d'un réseau de professionnels européens qui les appuiera en terme de concerts, tournées et résidences", précise encore Didier Veillault.

Vos commentaires