En ce moment
 

Affaire Jan Fabre : Les chorégraphes s'engagent à "ne plus regarder ailleurs"

(Belga) Les chorégraphes travaillant en Belgique se sont déclarés solidaires de l'appel lancé dans la lettre ouverte rédigée par d'anciens collaborateurs de Jan Fabre et de sa compagnie Troubleyn. "Nous ne regarderons plus ailleurs. Nous allons fournir un effort collectif afin de créer un climat de travail sain dans les arts de la scène", expliquent-ils.

Une vingtaine d'anciens collaborateurs de l'artiste flamand ont dénoncé, dans une lettre ouverte publiée la semaine dernière sur le site internet rekto:verso, des comportements inappropriés dans le chef de Jan Fabre, notamment des faits d'intimidation et de harcèlement sexuel. La lettre ouverte s'achevait par un appel à l'action: "nous appelons la communauté artistique à soutenir ce dialogue et à s'y investir." Un appel entendu jeudi par les chorégraphes qui ont réagi sur le même site internet: "Nous prenons cette invitation très à coeur et nous apportons tout notre soutien et notre solidarité aux artistes et collaborateurs qui se sont exprimés. Pour résoudre les problèmes dans notre secteur nous devons d'abord le nommer ouvertement et le reconnaître. (...) Il est un fait que le sexisme, le harcèlement sexuel et l'abus de pouvoir surviennent dans tous les secteurs de la société et malheureusement aussi chez nous." "Nous présentons nos excuses pour chaque moment où nous n'avons pas réussi à témoigner notre solidarité aux collègues qui jouissaient de moins de force ou de privilèges dans ce système. Nous ne regarderons dorénavant plus ailleurs", ajoutent-ils. (Belga)

Vos commentaires