En ce moment
 
 

Au lendemain des obsèques d'Annie Cordy, ses fans se recueillent

 
Annie Cordy
 

La chanteuse et comédienne belge est décédée le 4 septembre à 92 ans, après un malaise chez elle à Vallauris, dans les Alpes-Maritimes, à quelques kilomètres de Cannes. Ses obsèques se sont déroulés ce 12 septembre dans le sud de la France. La cérémonie a eu lieu samedi en plein air sur la Butte de Saint-Cassien, un cadre bucolique bien connu des Cannois. A son image, elle était ouverte au public, une jauge limitée à 500 personnes avec masque obligatoire.

Son cercueil était encadré sur la scène de deux grands portraits de l'artiste et autour, d'innombrables gerbes de fleurs, notamment de la famille de Luis Mariano, de la ville de Bruxelles, qui a baptisé un parc à son nom il y a deux ans, ou de l'ex-roi des Belges Albert II.

"Elle est toujours présente"

Annie Cordy a ensuite été inhumée dans l'intimité au cimetière cannois de l'Abadie dans le caveau où reposent ses parents. Ce dimanche matin, les fans se succèdent pour se recueillir sur sa tombe. "Elle a bercé toute mon enfance. Mes parents l'aimaient beaucoup, mes enfants l'aiment beaucoup aussi. Donc c'était important pour moi de lui rendre hommage aujourd'hui. Pour moi, elle fait partie de notre famille un petit peu. Je suis assistante maternelle, je chante parfois ses chansons aux petits que je garde. Elle a gardé son âme d'enfant. C'est une femme qui n'a jamais vieilli, qui est toujours restée jeune dans sa tête, dans son cœur", témoigne une Cannoise qui évoque encore Annie Cordy au présent. "Pour moi, elle est toujours présente. Notre famille est enterrée quelques allées plus loin. Quand on viendra voir nos parents, on viendra voir aussi Annie".

 




 

Vos commentaires