En ce moment
 
 

Bruno Coppens inquiet pour le milieu culturel: "J'espère que le secteur va pouvoir se relever"

Il devait être sur scène dès le mois de mars et jusqu'au mois de juin… Bruno Coppens a dû annuler ou reporter plusieurs dates de spectacles, le cœur lourd.

"Et puis, il y a mon anniversaire début juin, que je devais fêter sur scène à Wolublis deux soirs", a-t-il expliqué à Alix Battard dans le RTL INFO 13h.

Il relativise mais s'inquiète pour le monde culturel. "Je ne vais pas trop me plaindre parce que je pense d'abord à tous ceux qui souffrent", a-t-il poursuivi. "J'espère surtout que le secteur culturel va pouvoir se relever".

Une réunion doit avoir lieu demain afin de discuter de l'avenir de la culture en Belgique face à cette crise du coronavirus. Comme d'autres, Bruno Coppens espère qu'il pourra se produire à l'une ou l'autre occasion, en plein air et devant un public restreint cet été.

L'humoriste est conscient que c'est surtout compliqué pour les troupes, qui comptaient notamment sur des rendez-vous comme le festival d'Avignon, en France, ou encore Namur en mai, par exemple, chez nous.

"La chance que j'ai c'est que quand vous êtes tout seul sur scène, vous pouvez jouer. Dès que vous êtes 3, il y a le problème de la proximité des comédiens. Imaginez Roméo et Juliette, comment vont-ils faire sans s'embrasser ? Je pense surtout aux troupes et aux compagnies qui sont fragilisées", a encore expliqué Bruno Coppens.

DÉCONFINEMENT - La 2e phase EN DIRECT: les dernières infos

 

Vos commentaires