En ce moment
 
 

Cette humoriste implore la Belgique de ne pas suivre l’exemple de la France: la ministre de la culture lui répond

Cette humoriste implore la Belgique de ne pas suivre l’exemple de la France: la ministre de la culture lui répond
© Facebook Manon Lepomme / Belga
 
 

Sur son compte Facebook, l'humoriste liégeoise Manon Lepomme a souhaité s'adresser au gouvernement. Elle leur demande de ne pas suivre l'exemple de la France, qui impose un couvre-feu à 21h dans certaines villes.

À partir de ce vendredi à minuit, les habitants de plusieurs grandes villes de France seront soumis à un couvre-feu, effectif de 21h à 6h du matin. Une mesure qui touche évidemment le secteur événementiel et culturel. Par crainte que celle-ci soit également appliquée en Belgique, l'humoriste belge Manon Lepomme a publié une lettre sur son compte Facebook. "Monsieur le Premier Ministre Alexander De Croo, Madame la Ministre de la culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles Bénédicte Linard, et toute autre personne qui a un pouvoir de décision sur le secteur culturel dans ce pays, je vous adresse cette lettre. Ce qu'on a annoncé hier pour 9 villes de France est une véritable catastrophe pour notre secteur déjà à l'agonie", commence-t-elle.

Les citoyens ont besoin de rire, rêver, s'évader

L'humoriste demande aux "décideurs belges", de ne pas copier ces mesures, pour plusieurs raisons:

"1. Aucun cluster n'a été identifié dans les salles de spectacle.

2. Venez dans les salles de spectacle, vous verrez à quel point tous les spectateurs sont disciplinés et respectent scrupuleusement les règles. Le risque de contamination est très très limité. Autre chose que les bus, les métros, les trams et les trains bondés.

3. Les citoyens ont besoin de rire, de rêver, de s'évader, plus que jamais, ils en ont besoin et cela se sent tellement dans les salles.

4. Ce ne sont pas que les artistes que vous pénaliserez mais aussi les techniciens, les ouvreurs, le personnel d'entretien, le personnel administratif, les photographes et surtout LES CITOYENS !

S'IL VOUS PLAÎT, NE NOUS FAITES PAS ÇA !

On va littéralement tous mourir de dépression, et certains de faim, dans ce secteur... on n'en peut plus..."

Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

"Je suis et reste aux côtés du secteur culturel"

Bénédicte Linard, ministre en charge de la culture, a répondu à l'humoriste en commentaire de cette publication. "Bonjour Manon, je vous rejoins sur tous vos points. C'est également la position que je défends. Le secteur culturel a mis tout en œuvre pour accueillir le public en toute sécurité et il doit pouvoir continuer ses activités ! J'espère que cette position sera prise en compte demain au Codeco. Je suis et reste aux côtés du secteur culturel quoi qu'il en soit."

À 14h, un nouveau comité de concertation aura lieu afin de définir d'éventuelles nouvelles mesures.




 

Vos commentaires