En ce moment
 
 

Décès de l'acteur Serge Merlin à 86 ans

Décès de l'acteur Serge Merlin à 86 ans
-LOIC VENANCE

Le grand acteur de théâtre Serge Merlin, connu notamment pour ses interprétations des pièces de Thomas Bernhard, Beckett et Shakespeare, et qui avait également joué dans des films comme "Amélie Poulain" et "Un peuple et son roi", est mort samedi à 86 ans à Paris, a-t-on appris auprès de ses proches.

"Il avait une forme de génie. Il s'investissait totalement dans l'objet théâtral à créer, parfois jusqu'à la négation du réel", a déclaré à l'AFP Frédéric Franck, co-directeur du théâtre Montansier à Versailles, qui a travaillé avec lui autour de plusieurs projets, au Théâtre de la Madeleine et au Théâtre de l'Oeuvre, dont L'Extinction de Thomas Bernard, ou encore "La dernière bande" et "Fin de partie" de Samuel Beckett.

"Il n'a jamais renié ses films, mais il vivait pour le théâtre", et en particulier pour les pièces de Thomas Bernhard, l'écrivain et dramaturge autrichien. "Il était à Thomas Bernhard ce qu'Alain Cuny était à Paul Claudel", a résumé Frédéric Franck.

"Il m'a appris ce qu'était le geste artistique : dans sa vie aucun geste n'était anodin", a-t-il ajouté.

Au cours de sa carrière, il a joué avec les plus grands metteurs en scène, Patrice Chéreau, Matthias Langhoff, André Engel, Alain Françon, et il avait été marqué à jamais par ses deux interprétations du "Roi Lear" de Shakespeare. Il avait connu un passage à vide, pendant une dizaine d'années, avant de remonter sur scène au Festival d'Avignon en 1978 avec "Le Dépeupleur" de Beckett.

"Il avait un rapport quasiment religieux au théâtre", a estimé de son côté son ami et ex-agent Nicolas Derouet, qui voit dans sa disparition une perte majeure pour le théâtre. "C'était un témoin du siècle, il avait connu Albert Camus et joué devant Visconti", rappelle-t-il.

Outre ses nombreux rôles au théâtre, Serge Merlin avait joué dans une vingtaine de films. Son rôle le plus célèbre sur le grand écran était sans doute le personnage de Raymond Dufayel, "l'homme de verre", qu'il avait incarné dans Amélie Poulain au début des années 1990. Un personnage particulièrement poignant, puisqu'il incarnait "l'homme de verre", un peintre atteint de la maladie des os de verre et vivant cloîtré.

Il avait également joué dans un autre film célèbre de Jean-Pierre Jeunet, "La Cité des enfants perdus". Son dernier rôle au cinéma était celui de Louis XI dans "Un peuple et son roi" de Pierre Schoeller, sorti l'an dernier en salle.

Vos commentaires