En ce moment
 
 

Des Oscars très musicaux, entre Queen et Lady Gaga

La 91eme cérémonie des Oscars aura fait la part belle à la musique, en l'absence d'un présentateur pour la première fois depuis 30 ans, avec une ouverture en fanfare pour Queen et le morceau de bravoure de Lady Gaga.

En lieu et place du traditionnel monologue d'introduction, l'Académie des arts et sciences du cinéma avait choisi de laisser parler la guitare de Brian May.

A 71 ans, l'un des membres fondateurs de Queen a enchaîné son fameux solo sur "We Will Rock You" avec l'énergie d'un jeune homme.

En l'absence de Freddie Mercury, le visage de Queen, décédé en 1991, le chant était assuré par l'Américain Adam Lambert, qui a déjà donné avec Brian May et Roger Taylor, le batteur historique du groupe, plusieurs concerts sous la bannière Queen.

Beaucoup, sur les réseaux sociaux, saluaient le panache de cette ouverture, qui a souvent manqué ces dernières saisons lorsqu'il appartenait à un présentateur de lancer la soirée.

Queen, sans son bassiste originel, John Deacon, qui a raccroché peu de temps après le décès de Freddie Mercury, a conclu sa prestation avec son hymne "We Are the Champions", repris en choeur par la salle.

Depuis sa sortie, début novembre, "Bohemian Rhapsody" est devenu un phénomène, avec plus de 860 millions de dollars de recettes, qui en font, de très loin, le plus grand succès pour un "biopic" musical.

Durant toute la soirée, l'ombre de Freddie Mercury a plané sur le Dolby Theatre d'Hollywood, jusqu'à la victoire de Rami Malek, dans la catégorie meilleur acteur, pour son interprétation du chanteur fantasque.

Aucun des morceaux de Queen entendus dans le film n'était nommé dans la catégorie meilleure chanson originale, car ils n'avaient pas été écrits spécialement pour "Bohemian Rhapsody".

Durant la cérémonie, quatre des cinq titres nommés, à l'exception de "All the Stars" de Kendrick Lamar, ont été joués sur scène.

Mais "I'll Fight" ("RBG"), "The Place Where Lost Things Go" ("Le retour de Mary Poppins") et "When a Cowboy Trades His Spurs For Wings" ("La ballade de Buster Scruggs") ont été complètement éclipsés par la prestation de Lady Gaga et Bradley Cooper.

Le duo d'acteurs de "A Star Is Born" a interprété "Shallow", la chanson phare du film, dans une version chargée d'émotion, où l'intensité l'a emporté sur la technique musicale.

Quelques minutes plus tard, Lady Gaga recevait l'Oscar de la meilleure chanson originale.

"Merci d'avoir cru en nous", a-t-elle lancé à Bradley Cooper, acteur mais aussi réalisateur du film.

Vos commentaires