En ce moment
 
 

Elton John, chanteur prisé de Trump, fêté par Biden à la Maison Blanche

 
 

Sa musique "a changé nos vies": le président américain Joe Biden a rendu hommage avec ces mots vendredi à Elton John, avant un concert à la Maison Blanche de la légende de la pop britannique - dont Donald Trump est un grand fan.

"Quel taudis ici!", a plaisanté Sir Elton John, costume noir scintillant et lunettes aux verres orangés, en se mettant au piano. Derrière lui, la résidence du président américain tout illuminée, et une fanfare militaire en grande tenue.

Jouer dans ce décor est "la cerise sur le gâteau", a-t-il ensuite dit avant d'entonner "Your Song", ballade incontournable de son répertoire.

Sous une immense tente transparente dressée dans les jardins du 1600 Pennsylvania Avenue, l'exécutif américain avait convié quelque 2.000 invités: des activistes, en particulier des militants des droits des personnes LGBTQ+, le personnel soignant, des enseignants…

Dans l'assistance, selon la Maison Blanche, la lauréate du Prix Nobel de la Paix Malala Yousafzai, ou encore l'ancienne championne de tennis et militante Billie Jean King.

Le chanteur a rappelé son engagement dans la lutte contre le Sida et remercié l'Amérique pour l'aide apportée dans ce combat.

Il a fait rire le public en rapportant un échange avec George W. Bush - dont l'épouse Laura Bush était présente.

L'ancien président lui aurait demandé, en termes colorés, de l'aider à convaincre la France de donner plus d'argent pour la lutte contre le Sida: "Get the French to give more fucking money".

Il s’agissait, selon la Maison Blanche, de célébrer le pouvoir unificateur de la musique.

Mais comme à Washington tout est toujours politique, difficile, quand il a entonné "Rocket Man", l’un de ses innombrables tubes, de ne pas penser à l’ancien président républicain.

C'est ainsi que Donald Trump avait surnommé le dictateur nord-coréen Kim Jong Un.

Le républicain avait pour habitude de passer des chansons d'Elton John pendant ses meetings, en particulier "Tiny Dancer", autre tube que l'artiste a interprété vendredi soir.

Le Britannique, qui à 75 ans effectue une grande tournée aux Etats-Unis, a remercié Joe Biden pour son invitation mais aussi loué l’ancien président George W. Bush.

"J’aimerais juste que l’Amérique soit davantage capable de dépasser les clivages partisans", a-t-il dit.

Avant de reprendre son concert d'une quarantaine de minutes, conclu avec un autre succès planétaire, "I Am Still Standing".

Joe Biden a pour finir remis à l'artiste la National Humanities Medal. "Je ne suis jamais sidéré, mais là je suis sidéré", a commenté Elton John, fort ému, en recevant sa décoration.


 

Vos commentaires