Festival Premiers plans: Angers honore Jeanne Moreau en baptisant une rue à son nom

Festival Premiers plans: Angers honore Jeanne Moreau en baptisant une rue à son nom
Jeanne Moreau au Festival de Cannes, le 17 mai 2008ANNE-CHRISTINE POUJOULAT

La rue qui abrite à Angers le siège du renommé festival de cinéma Premiers Plans a été rebaptisée rue Jeanne Moreau mardi après-midi, en hommage à la comédienne disparue en juillet 2017, soutien inconditionnel de l’événement cinématographique angevin.

"C’est la première rue Jeanne Moreau de France et certainement la première au monde. Mais c’est surtout, je crois, une reconnaissance naturelle de la place qu’ont occupée Angers et le festival dans la dernière partie de la carrière de Jeanne. Une période où elle a fait le choix de transmettre", souligne Claude-Eric Poiroux, le délégué général du festival.

L’inauguration de la rue, à laquelle assistait notamment le réalisateur Amos Gitaï, l’un des derniers avec lequel Jeanne Moreau a tourné, est intervenue dans le cadre des Ateliers d’Angers, semaine de perfectionnement artistique destinée à de jeunes cinéastes francophones qu’elle avait elle-même initiée en 2005.

Chaque mois d’août, une petite dizaine de réalisateurs viennent, en résidence à Angers, peaufiner leur projet de premier long métrage au contact de professionnels du 7e art.

"Jeanne avait eu cette idée après avoir présidé le festival en 2003. Une tâche dans laquelle elle s’était fortement impliquée. Elle voulait faire plus en direction des jeunes réalisateurs. Elle a dirigé elle-même les Ateliers à sept ou huit reprises et est revenue régulièrement participer au festival", précise Claude-Eric Poiroux.

Depuis sa première édition en 1989, Premiers Plans s'est donné pour mission de révéler les nouveaux réalisateurs européens, faire découvrir l'histoire et le patrimoine du cinéma, accompagner scénaristes et réalisateurs dans leurs travaux d’écriture et former un nouveau public. Sa trentième édition a eu lieu en janvier dernier sous le patronage de Catherine Deneuve.

Vos commentaires