En ce moment
 
 

GuiHome de retour sur scène: "Je ne vais pas jouer l'ado jusqu'à mes 40 ans"

GuiHome de retour sur scène:
 
 

A la télé, à la radio et sur les réseaux, l'humoriste namurois GuiHome cumule les projets. Il est de retour sur scène avec un nouveau spectacle "GuiHome vous détend, LeGrand". Déjà en pleine tournée, il est venu sur le plateau de "RTL Info avec Vous" pour en parler. 

Pourquoi son spectacle s'appelle-t-il "LeGrand" ? "Mon personnage a évolué depuis que j'ai commencé les vidéos. Il a grandi, peut-être pas en taille ni en maturité mais il a grandi. Il se retrouve donc face à la vie d'adulte qu'il espérait ne jamais croiser mais là, il y est. Il va justement aborder cette thématique face à son public en disant 'on m'a quand même menti sur ce qu'était la vie d'adulte et sur qu'était cette grande liberté'. Il va donc en parler durant tout ce spectacle en faisant justement référence aux contes de fées, aux rois, aux princesses qui ont bercé son enfance quand on lui a raconté une histoire", explique le jeune artiste de 29 ans. 

GuiHome présentera son spectacle au Cirque Royal le 13 janvier, au Wex le 14 janvier, à Mons au théâtre Royal le 27 janvier et au palais des Beaux-Arts de Charleroi le 3 février. Il lance également fin mars un festival d'humour à Namur, "Namur is a joke". Plusieurs humoristes sont à l'affiche dont Guillermo Guiz, Manon Lepomme, Kody, Olivier de Benoist. "Je pense que c'est important d'être acteur dans la ville dans laquelle on vit et donc je suis content d'organiser ce festival", dit avec fierté GuiHome. De jeunes talents seront aussi sur scène dans ce festival.

L'occasion pour lui d'évoquer les qualités les plus importantes dont doit disposer un stagiaire humoriste. "Sur ce qu'il va demander à la fin du mois parce qu'on n'a pas beaucoup de sous avec la crise", dit-il d'abord en plaisantant. "Je pense que ce que j'aime, c'est la créativité. Même avec les équipes avec lesquelles je travaille pour mon spectacle, pour mes vidéos, pour la marque de vêtement, pour le festival, j'aime être entouré de gens qui osent proposer des idées. Je suis très à l'écoute de cela. Je pense que la créativité, c'est pour moi le plus important", confie-t-il à notre présentateur Olivier Schoonejans.

Quels seraient les conseils qu'il pourrait lui donner? "Je dirais de relativiser. C'est un mot qui me touche particulièrement car en période de crise, on est obligé de relativiser. Je pense que quand on est un artistes issu du web et qu'on peut tomber face à des commentaires ou parfois des vagues plus violentes, le fait de relativiser sur qui on est et ce qu'on est vraiment sans ces caméras, ça fait parfois du bien", répond-t-il. 


 




 

Vos commentaires