En ce moment
 
 

Halloween: une maison transformée en "labyrinthe de la terreur"

Halloween: une maison transformée en
Une poupée pleure des larmes de sang dans la maison de Cédric Le Coz transformée en "Labyrinthe de la terreur", photo du 29 octobre 2019JEAN-FRANCOIS MONIER

Poupées démembrées pleurant des larmes de sang, bruits inquiétants et objets qui se mettent en branle tout seuls.. Fan de films d'horreurs et d'Halloween, Cédric Le Coz a transformé pour la troisième année, sa maison du Mans en "labyrinthe de la terreur", ouvert au public.

Aidé par ses voisins, sa famille ainsi que par des lycéens en bac pro électrotechnique, ce Manceau de 36 ans a transformé son garage et sa cour en un musée de l'horreur, qui se visite dans l'obscurité, par groupes de trois. Du 23 octobre au 3 novembre, "les mercredis, samedis et dimanches de 14H00 à 20H00 et les autres jours de 17H00 à 20H00", le tout gratuitement, explique-t-il à l'AFP.

"Chaque année, je décorais l'extérieur de ma maison pour le plaisir et au fil des années, ça a pris de l'ampleur, j'avais réalisé un petit théâtre au fond de mon garage et j'ai dit en plaisantant que l'année suivante ce serait un labyrinthe", explique le trentenaire, qui "adore faire peur aux gens mais aussi faire plaisir".

Après avoir laissé au public le choix entre trois thèmes sur sa page Facebook, c'est celui des poupées qui a été choisi. Au total, ce père de trois filles de 9, 11 et 15 ans et sa femme ont récupéré, essentiellement grâce à des dons, quelque 500 poupées qu'ils se sont amusés à maquiller, démembrer, brûler... Annabelle, Chucky, Billy et son tricycle... les références cinématographiques ne manquent pas.

L'an dernier, Cédric Le Coz avait comptabilisé pas moins de 3.700 visiteurs à son domicile. Le soir d'Halloween, sa rue sera fermée à la circulation "pour des raisons de sécurité". Des cupcakes seront vendus au bénéfice de l'association La Marche de Noé, un nourrisson atteint d'une maladie génétique rare.

Halloween est une fête folklorique païenne anglo-saxonne célébrée le 31 octobre, veille de la Toussaint. Elle s'est développée en France à la fin des années 1990.

Vos commentaires