En ce moment
 

Joyau de Broadway, "Chicago" de retour à Paris en français

Joyau de Broadway,
La chanteuse et danseuse Sofia Essaïdi qui incarne Velma Kelly, à Paris le 8 juillet 2015MIGUEL MEDINA

Adultères, meurtres, trahisons, avarice, cupidité et corruption : "Chicago", l'une des plus célèbres comédies musicales de Broadway, est de retour en France à l'affiche du théâtre Mogador, à Paris, dans une version entièrement en français.

Considérée à la fois comme la plus exigeante et sulfureuse des comédies musicales, s'adressant à un public averti, "Chicago" est tirée d'une pièce de théâtre de 1926, elle-même inspirée d'un fait divers qui avait défrayé la chronique aux Etats-Unis, en plein coeur des Années folles.

L'histoire raconte les tribulations de Roxie Hart, danseuse de cabaret emprisonnée pour le meurtre de son amant. En cellule, elle rencontre Velma Kelly, également condamnée pour meurtre, en mal de célébrité. Toutes deux sont défendues par un célèbre avocat arriviste, Billy Flynn.

En 1928, Cecil B. DeMille a porté à l'écran cette histoire entre vaudeville et satire sur la renommée, tout comme Rob Marshall en 2002 avec Catherine Zeta-Jones, Renée Zellweger et Richard Gere.

En 1975, le chorégraphe Bob Fosse, le librettiste Fred Ebb et le compositeur John Kander en ont fait une comédie musicale, référence du genre, à l'affiche de Broadway sans interruption depuis 22 ans.

Une première version en français a été donnée au Casino de Paris en 2003 et 2004. Laurent Ruquier avait signé la traduction et l'adaptation des dialogues et chansons.

A son tour, le théâtre Mogador, devenu depuis haut-lieu de la comédie musicale en se spécialisant dans l'adaptation en français des grands succès de Broadway, se frotte à "Chicago".

Stage Entertainment qui a proposé ces dernières années à Mogador dans la langue de Molière "Cats", "Cabaret" ou "Mama Mia!", a confié l'adaptation française de "Chicago" à Nicolas Engel qui avait relevé avec succès le défi pour "Grease" l'an dernier.

- Millimétré et minimaliste -

Toujours chorégraphié par l'Américaine Ann Reinking, héritière artistique de Bob Fosse, ce nouveau "Chicago", est à la fois millimétré et minimaliste avec pour unique décor un gigantesque cadre doré et incliné où trône un orchestre de quinze musiciens.

La chanteuse et danseuse Sofia Essaïdi, finaliste de la Star Academy 2003, incarne Velma Kelly, tandis que l'ancienne danseuse du Lido Carien Keiser est Roxie Hart. L'avocat Billy Flinn est joué par Jean-Luc Guizonne ("Le Roi Lion", "Madiba"...).

Dans la grande tradition et l'exigence de Broadway, la troupe glamour et sexy de 23 chanteurs et danseurs, issue d'un long casting de 500 artistes, livre une vraie performance avec cette pièce maîtresse du répertoire de la comédie musicale, saupoudrée d’impertinence et de dérision.

Dans le rôle de Amos Hart, le mari trompé et benêt, Pierre Samuel, vu à Mogador dans "La Bal des Vampires", est épatant, déclenchant les rires aux dépens de son attachant personnage.

"Le public français des comédies musicales est prêt pour cette histoire magistrale qui demande une certaine maturité, parmi les pépites de Broadway. Il faut varier les plaisirs et les publics", souligne à l'AFP Laurent Bentata, directeur général de Stage Entertainment France habitué jusqu'ici aux spectacles familiaux.

"Après l'affaire Weinstein, la thématique de +Chicago+ a une certaine résonance avec l'actualité et s'avère d'une incontestable universalité. Cette petite comédie humaine évoque la place de la femme dans une société moderne violente, le pouvoir des médias et leur union parfois sulfureuse avec la justice", ajoute M. Bentata.

Aux commandes de Mogador depuis 2006, avec déjà dix comédies musicales de Broadway successivement à l'affiche, Stage Entertainment France revendique 5 millions de spectateurs en douze ans.

"Cela démontre clairement l'intérêt du public français pour la comédie musicale, partie intégrante du paysage culturel et théâtral", estime Laurent Bentata.

Vos commentaires