En ce moment
 
 

L'anthropologue Philippe Descola invité d'honneur du festival Citéphilo

L'anthropologue Philippe Descola invité d'honneur du festival Citéphilo
L'anthropologue Philippe Descola, le 11 octobre 2001 à ParisFREDERICK FLORIN

L’anthropologue Philippe Descola, spécialiste des relations entre l'homme et la nature, sera l'invité d'honneur du 23e festival Citéphilo qui se tiendra du 7 au 28 novembre dans les Hauts de France et dont la programmation a été présentée mercredi soir à Lille..

"Philippe Descola est un grand penseur des relations de l'homme à la nature", a souligné auprès de l'AFP Gilbert Glasman, cofondateur du festival, et membre du comité de coordination.

"Aujourd'hui c'est une question absolument essentielle, on voit les dangers qui menacent notre planète, et la surexploitation que l'homme en a faite. Donc Philippe Descola posera ses questions sur la place de l'homme dans la nature", a-t-il ajouté.

Philosophe de formation, Philippe Descola avait consacré sa thèse, sous la direction de Claude Lévi-Strauss, aux indiens Achuar et Jivaros d'Amazonie, auprès de qui il a vécu pendant trois ans.

Il évoquera cette expérience au cours d'une des quatre tables rondes consacrées à son parcours et à la réflexion qu'il mène sur les rapports entre humains et non humains.

L'ancien professeur au Collège de France prendra également part à un débat autour de la projection du film "Le chant de la forêt", de Joao Salaviza et Renée Nader Messora, portant sur le parcours d'un jeune indigène tiraillé entre la vie moderne et la tradition chamanique, entre la ville et sa communauté familiale.

Outre ces temps forts, le festival propose un cycle de six conférences autour de l'or, abordé sous forme linguistique, mythique, imaginaire ou politique, en lien notamment avec le projet de la "montagne d'or", une mine industrielle en Guyane.

Plus traditionnellement, des sélections d'ouvrages et de films sortis récemment seront aussi présentées en présence de leurs auteurs. Le travail de Malek Bensmaïl, cinéaste algérien réalisateur d'une quinzaine de documentaires, sera notamment abordé à travers le prisme des manifestations massives qui agitent l'Algérie depuis février.

Créée en 1997, Citéphilo a pour ambition de "rendre accessibles au plus grand nombre les travaux récents de philosophes, tout en gardant la rigueur du propos", explique Gilbert Glasman.

"On s'était rendu compte qu'il y avait beaucoup de professeurs de philo qui avaient envie de sortir de leurs classes", se remémore-t-il. "Ce qu'on souhaitait faire, c'était une manifestation ou des spécialistes s'adressent à des non spécialistes".

Au fil des années, le festival s'est étoffé et propose, pour cette 23e édition, environ 120 conférences autour de 200 intervenants, dans 22 villes des Hauts-de-France.

Vos commentaires