En ce moment
 
 

Le concert-test en Allemagne, positif pour le secteur culturel? "Ça pourrait nous aider à convaincre notre gouvernement"

 
 

L'Université allemande de Halle a mené une gigantesque expérience grandeur nature avec plus de 2.000 participants. Le but ? Découvrir quelle pourrait être la meilleure organisation possible pour des concerts en vue d'éviter des contaminations. Une étude qui suivent de près les responsables de salles chez nous.

Le test de concert qui a eu lieu en Allemagne retient l'attention des organisateurs d'événements en Belgique. C'est ce qu'a confirmé Coralie Berhal, directrice de Forest National, dans le RTL INFO 13h. "Les résultats sont pour le mois d'octobre mais nous suivons ce projet depuis le début et nous avons hâte de connaître les résultats. La façon dont les spectacles sont organisés dans de grandes salles de spectacles, c'est tout à fait au niveau de ce test. Ça pourrait nous aider aussi. C'est dommage qu'on doive attendre que des gouvernements à l'étranger donnent leur soutien à des projets, qu'on ne puisse pas le faire dans notre propre pays. Mais en tout cas, ça pourrait vraiment nous aider pour convaincre notre gouvernement que nous sommes des professionnels du métier et que la gestion de foule, on en a des masses d'expertise, ainsi que la gestion de risque."

"Nous avons les outils et le staff pour le faire"

Le secteur culturel belge travaille activement pour faire face à la crise. "Le secteur lui-même a développé un outil de gestion de risque au cours des derniers mois. C'est en fait une matriciel qui permet d'intégrer des mesures Covid dans notre gestion des spectacles, tout comme on l'a fait suite aux attentats. On pourrait insérer pas mal de mesures, utiliser cet outil pour donner un feu vert ou orange à certains événements. Il s'avère qu'avec cet outil, les événements de grande affluence ont souvent un bon score puisque nous sommes entourés d'équipes professionnelles, des équipes de sécurité, de soin et de santé. Nous travaillons avec énormément de monde pour gérer un spectacle de façon standard. Le Covid est un autre risque à gérer, mais nous avons les outils et le staff pour le faire. Maintenant, ces mesures, ça coûte évidemment de l'argent."

Quant aux mesures qui pourraient être prises, Coralie Berhal a cité quelques exemples. "Il y a déjà tout un système de fil d'attente, des sens uniques qui peuvent être incorporés, on peut remplir la salle de façon phasée pour que chacun soit dirigé vers sa place. Naturellement, le masque serait obligatoire. Il faut aussi, par exemple, insérer un siège vide entre chaque bulle pour respecter la distanciation sociale. On travaille sur des applications pour commander des boissons, etc. Tout cela peut se faire."




 

Vos commentaires