Le groupe Live Nation prend le contrôle du festival "Rock in Rio"

Le groupe Live Nation prend le contrôle du festival
Concert du groupe de heavy metal brésilien Sepultura lors du festival "Rock in Rio" à Rio de Janeiro le 24 septembre 2017Mauro PIMENTEL

L'organisateur de concerts Live Nation, basé à Los Angeles, a annoncé mercredi qu'il allait prendre le contrôle du légendaire festival Rock in Rio, témoin de la consolidation en cours dans ce secteur.

Live Nation, plus grand organisateur de concerts au monde, prendra en 2019 une participation majoritaire dans le festival brésilien, le plus connu des festivals latino-américains, tout en maintenant son fondateur, Roberto Medina, à un poste-clé pour son organisation.

"Le partenariat va générer de nombreuses synergies qui permettront de concrétiser des ambitions encore plus grandes pour Rock in Rio", a déclaré Medina dans un communiqué.

Le festival brésilien, dont la septième édition s'est tenue l'an dernier, est né en 1985 sur les cendres de la dictature militaire brésilienne: quelque 1,4 million de personnes avaient alors participé à 10 jours de concerts auxquels ont participé notamment Queen, Rod Stewart, AC/DC and Yes.

Il a depuis fait des émules à l'étranger, avec des éditions à Lisbonne, Madrid et, en 2015, une première édition américaine à Las Vegas qui a réuni des vedettes du moment comme Taylor Swift ou Bruno Mars.

Live Nation, comme les autres groupes du secteur, s'intéresse de plus en plus aux festivals, de plus en plus nombreux à travers le monde et souvent très rentables. Le groupe a déjà acquis Lollapalooza, Bonnaroo et Austin City Limits aux Etats-Unis, et les festivals de Leeds et Reading en Angleterre.

Vos commentaires