Le jeune acteur-danseur de "Girl" sacré aux Magritte du cinéma belge

Le jeune acteur-danseur de
Victor Polster pose avec son trophée aux Magritte du cinéma, le 2 février 2019 à BruxellesLAURIE DIEFFEMBACQ

Victor Polster, apprenti danseur et comédien belge de 16 ans interprétant Lara dans "Girl", a été sacré samedi meilleur acteur aux Magritte du cinéma, cérémonie annuelle du cinéma belge également dominée par "Nos batailles", désigné meilleur film.

"Girl", remarqué au dernier festival de Cannes, et succès public et critique du cinéma belge en 2018, raconte l'histoire d'une adolescente née garçon, prête à endurer toutes les souffrances pour devenir danseuse étoile.

Ce premier film du réalisateur flamand Lukas Dhont (27 ans) a reçu trois autres prix: meilleur scénario original, meilleur film flamand et meilleur acteur dans un second rôle pour Arieh Worthalter, qui joue le père attentionné et bienveillant de Lara.

Lukas Dhondt, monté plusieurs fois sur scène, a dédié son premier prix à la jeune fille qui a inspiré le film, Nora. Il avait découvert son histoire dans un journal belge en 2009.

Il a aussi appelé à soutenir une association bruxelloise hébergeant des jeunes LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) en rupture de famille. "Leur travail est d'une importance capitale", a dit le réalisateur.

Au nombre de récompenses, "Girl" n'a été dépassé que par "Nos batailles" du Franco-Belge Guillaume Senez (40 ans), reparti avec cinq prix dont ceux de meilleur film, meilleure réalisation et meilleur second rôle féminin.

Ce long métrage raconte comment un père de famille (incarné par Romain Duris) voit sa vie bouleversée par le départ de sa femme, en même temps que le suicide d'un collègue de travail.

Il a valu à Lena Girard Voss, 7 ans, une des enfants du film, de monter sur scène pour recevoir le prix du meilleur espoir féminin, une des images marquantes de la soirée.

Lubna Azabal, actrice belge de 45 ans, qui a notamment tourné avec André Téchiné et Tony Gatlif, a été désignée meilleure actrice pour son rôle dans "Tueurs", polar sur l'univers des braqueurs de fourgons.

Réalisé par les créateurs belges de l'émission culte "Strip-tease", le film "Ni juge ni soumise" a été sacré meilleur documentaire. Il montre au travail la juge d'instruction bruxelloise Anne Gruwez, avec ses emportements et son langage cru.

Ce documentaire compte parmi les nominés pour les César 2019 le 22 février, tout comme "Girl" qui sera en compétition pour le meilleur film étranger.

A Cannes 2018, Lukas Dhondt avait remporté la Caméra d'or (récompensant un premier film). "Girl" avait aussi été récompensé par la Queer Palm, qui prime un film pour son traitement des thématiques altersexuelles.

Vos commentaires