Le polémiste Dieudonné brièvement arrêté à l'aéroport d'Orly

Le polémiste Dieudonné brièvement arrêté à l'aéroport d'Orly
Le polémiste Dieudonné M’bala M’bala le 13 décembre 2013 au palais de justice de ParisJoël SAGET

Le polémiste Dieudonné M'Bala M'Bala a été interpellé jeudi soir par la police aux frontières de l'aéroport d'Orly où il a été retenu environ une heure en raison d'un imbroglio lié au paiement de jours-amendes, avant d'être finalement relâché, a indiqué son avocat.

L'humoriste controversé a été interpellé vers 20H30 par la PAF de l'aéroport d'Orly, alors qu'il s'apprêtait à prendre un vol pour La Réunion où il doit se produire vendredi et samedi.

Il a été placé en rétention douanière "pour des jours-amende non payés", expliquait dans la soirée une source aéroportuaire.

Mais selon son avocat Me Sanjay Mirabeau, "ces jours-amendes étaient intégralement réglés".

"J'ai envoyé les justificatifs de paiement au parquet et après vérification, il a pu être libéré au bout d'une heure", a précisé l'avocat à l'AFP, confirmant des informations du Parisien.

Cette arrestation découlait d'un mandat d'amener délivré par un parquet de l'exécution des peines, concernant "deux condamnations à des jours-amendes portant au total sur 20.000 euros", a précisé l'avocat.

L'une des ces condamnations, confirmées en appel en 2016, avait été prononcée dans le cadre de son procès pour "provocation à la haine raciale" en raison de ses propos visant le journaliste Patrick Cohen.

D'après Me Mirabeau, "il y a eu un retard entre la transmission du paiement au Trésor public et la remontée de l'information au parquet".

Une peine de jours-amendes implique que le condamné voit cette peine transformée en emprisonnement s'il ne s'acquitte pas de la totalité de l'amende.

Habitué des tribunaux, Dieudonné a été plusieurs fois condamné pour diffamation, injure, provocation à la haine et à la discrimination raciale, en raison de ses sorties antisémites.

Il est par ailleurs poursuivi devant le tribunal correctionnel pour avoir dissimulé près de 1,5 million d'euros au fisc.

Vos commentaires