En ce moment
 
 

Les Francofolies de Spa de moins en moins Francos...

Les Francofolies de Spa sont en moins en moins francophones, ont dénoncé de nombreux festivaliers au cours de cette 19e édition. L'anglais a en effet pris le pas sur la langue de Molière, bafouant ainsi quelque peu l'image du festival qui se voulait défenseur de la langue française. Pour les organisateurs, les raisons de ce changement sont multiples mais ils soulignent que le festival spadois reste le festival belge où sont programmés le plus d'artistes francophones. "Nous sommes bien au-delà des quotas demandés par la fédération Wallonie-Bruxelles", ont-ils commenté. Cependant, pour eux, "il est inimaginable de faire un festival ghetto". Si les artistes de notre communauté s'expriment dans une autre langue que le français, nous leur laissons la place. C'est notre priorité, " a expliqué Jean Steffens, soulignant en outre le fait que la chanson française "n'est pas toujours en bon état". Un élément économique est également mis en avant. "Les maisons de disques sont de moins en moins contrôlées par des Francophones. La pression est donc énorme", a-t-il remarqué. Charles Gardier, qui a rappelé que les Francofolies de la Rochelle, créatrices du label, avaient intégré le volet anglophone il y a quelques années déjà, a pour sa part rappelé que certains artistes anglophones, comme Hugh Laurie, servaient de "projecteurs" au festival, permettant ainsi de mettre en lumière de manière unique les artistes francophones. "Le plus important est d'être une vitrine pour les artistes de notre communauté", a-t-il conclu. (VIM)

Vos commentaires